Cartographie de la gentrification à Oakland 1


Oakland est une ville d’environ 400 000 habitants située sur la baie de San Francisco. Cette ville est réputée pour son taux de criminalité élevé ; NBC News l’a classé en juin 2012 comme la quatrième ville la plus dangereuse d’Amérique. Dans un contexte de développement économique de la Silicon Valley, les cours de l’immobilier ont explosé. Ainsi, toute la baie connaît un processus de gentrification ; c’est-à-dire un phénomène d’embourgeoisement provoqué par l’installation de populations aisées elle-même accompagnée d’un départ progressif des populations moins favorisées. Ce processus s’est d’abord manifesté dans la Silicon Valley, puis à San Francisco et aujourd’hui dans les villes plus périphériques telles qu’Oakland. En effet, la proximité de San Francisco et les prix concurrentiels d’Oakland attirent aujourd’hui des nouveaux arrivants plus aisés.

La carte ci-dessous représente le phénomène de gentrification et d’embourgeoisement sur la baie de San Francisco. Elle a été réalisée par le Center for Community Innovation (CCI) de l’University of California Berkeley, dans le cadre du programme Regional Early Warning System for Displacement (REWS). Pour la réalisation de cette carte, un indice de gentrification a été élaboré à partir d’une cinquantaine de variables telles que le nombre de logements d’avant-guerre, la proximité du quartier à une gare, l’augmentation des prix de l’immobilier et la diminution du nombre de ménages de faibles revenus pour les années 1990, 2000 et 2013.
Les quartiers ont été séparés en deux catégories :
– les quartiers aisés en orange : moins de 39% de ménages à faible revenus,
– les quartiers à faible revenus en violet : plus de 39% de ménages à faible revenus (dont les revenus sont en moyenne inférieurs à 80% du revenu médian du county)
Les quartiers sont ensuite séparés en quatre classes, du stade le moins avancé de déplacement des populations à faible revenus (couleurs claires) au plus avancé (couleurs foncées).
Selon cette carte, la ville d’Oakland est fortement représentée par les populations à revenus faibles, on peut également observer un processus avancé de gentrification au nord-ouest de la ville, près du pont qui relie San Francisco à Oakland.

gentrification1

Gentrification et embourgeoisement de la baie de San Francisco. Source : http://www.urbandisplacement.org/map

D’autres représentations cartographiques ont été élaborées pour illustrer la gentrification à Oakland et sa région avec des variables différentes. Par exemple, une carte ci-dessous produite par Anti Eviction Mapping Project utilise le critère de ethnique pour démontrer ce phénomène. Les populations pauvres résidentes à Okland sont très majoritairement d’origine afro-américaine. Pour illustrer le déplacement de ces populations, il a été choisi de cartographier l’évolution de la part des populations noires sur le total de la population entre 1980 et 2013. La côte nord-ouest du pays, aujourd’hui en phase de gentrification très intense, était en 1980 majoritairement occupée par une population afro-américaine. Il semblerait qu’entre 2011 et 2013 la part de la population afro-américaine a fortement baissée par rapport à 1980, bien que le zonage soit très différent.

pop-Oakland

Anti Eviction Mapping Project. Source : http://www.antievictionmappingproject.net/black.html

Plus d’informations sur :


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Cartographie de la gentrification à Oakland