Le gaz, carburant de demain ?


Lors du dernier Mondial de l’Automobile qui s’est déroulé du 1er au 16 octobre 2016 à Paris, un stand a particulièrement retenu l’attention des visiteurs : celui de la Mobilité Gaz tenu par l’Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules (AFGNV).

Pour sa première participation au Mondial, ce stand, en partenariat avec l’Association Française du Gaz (AFG), Gaz Réseau Distribution France (GRDF), GRTgaz et le Centre Français du Butane Propane (CFBP) avait pour principal objectif de sensibiliser le grand public sur les vertus d’un carburant peu médiatisé et utilisé en France malgré un contexte de transition énergétique.

Le gaz, une réelle alternative

Réelle alternative au diesel et à l’essence dans plusieurs pays européens comme en Italie et en Allemagne, où les ventes ne cessent d’augmenter, le Gaz Naturel pour Véhicule (GNV) est à la traîne en France. Pendant que les constructeurs étrangers tels que Audi, Volkswagen, Fiat, Seat ou encore Skoda ne cessent de développer des modèles GNV, les constructeurs français font l’impasse sur cette alternative.

Gaz_veille_carto

Nouvelle Golf TGI Bluemotion de Volkswagen roulant au GNV

Liste des modèles de véhicules GNV : http://www.gaz-mobilite.fr/voiture-gnv/

Pourtant, en 2050, d’après l’Agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie (ADEME), 42% des transports en France rouleront au Gaz Naturel pour Véhicules.

L’électrique avant tout en France

Mais alors, dans un contexte de transition énergétique, comment expliquer le retard de la  France par rapport à ses voisins européens ? Un tournant a lieu en 2012 lorsque l’Etat français décide de soutenir uniquement l’électrique et de supprimer toutes les aides en faveur du GNV. Dès lors, les pionniers du GVN sont devenus des naufragés de la transition énergétique.

Quels sont les arguments du GNV ?

Les arguments du GNV sont tout d’abord écologiques. En effet le Gaz Naturel pour Véhicule contribue à la préservation de la santé et de l’environnement puisqu’il permet :

  • De lutter efficacement contre le réchauffement climatique en émettant 20% d’émissions de CO2 en moins que l’essence
  • D’améliorer la qualité de vie de chacun en n’émettant aucune odeur, aucune fumée et deux mois de bruit que les moteurs diesel
  • De limiter la pollution atmosphérique en émettant très peu de particules fines, d’oxydes d’azote ou de polluants non réglementés

Par ailleurs, le GNV se montre très compétitif notamment pour les collectivités locales et les entreprises puisqu’il permet :

  • De faire des économie avec un prix au litre en moyenne inférieur à 50% par rapport à l’essence et de 30% par rapport au diesel
  • De réduire des risques de vol de carburant dont son victime les poids lourds, et donc les pertes financières

 

Source :

www.gaz-mobilite.fr

http://www.grdf.fr/dossiers/gnv-biognv/gaz-carburant-gnv-avantages

http://www.grdf.fr/mondial-automobile-2016-gnv

http://www.gaz-mobilite.fr/voiture-gnv/ 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *