Le projet ArchMaya3D : Une démonstration des avancées du SIG dans la recherche archéologique


Le 8 Novembre dernier la revue GIM International consacrait un article aux progrès permis par le Lidar dans la recherche archéologique. L’occasion de revenir sur le projet ArchMaya3D et de constater l’utilité de la télédétection, et de façon plus large du SIG 3D, dans l’archéologie.

En 2009, le projet ArchMaya3D débute dans le cadre d’une recherche collaborative d’archéologues sur le site de l’ancienne cité Maya située à Copán au Honduras.

Copan-Ruins-Residences-600x347

Site Maya à Copán – Source : http://www.globotreks.com

Dès ses débuts, les chercheurs souhaitent étudier les nouvelles approches offertes par le SIG, la modélisation numérique 3D et la réalité virtuelle en ligne pour étudier l’architecture présente ou qui fut présente sur ce site.

En termes de recherches archéologique aidées par le SIG, l’objectif final est d’obtenir un site internet combinant le SIG et la 3D qui permettra une analyse en ligne interactive de la disposition du bâti autrefois présent, de son organisation, de la topographie mais aussi des alignements architecturaux et paysagers et de leur évolution dans le temps. Autrement dit-il s’agit de permettre une analyse d’une architecture complexe pour déceler le système architectural et paysager ainsi que ses évolutions dans le temps sur un site archéologique.

geobrowser

2D/3D Web SIG – Source : http://www.mayaarch3d.org

Les données Lidar ont été récoltées par avion piper Aztec avec le système Leica ALS50 Phase II en 2013. L’avion a couvert le territoire de Copán avec pour objectif:

  • d’identifier de nouveaux sites archéologiques à proximité
  • de comparer les données actualisées aux données géographiques plus anciennes (cartes)
  • d’analyser les apports du Lidar dans la localisation et la cartographie de sites archéologiques situés dans un environnement à topographie variée
  • de développer une synergie entre ces données et d’autres données archéologiques au sein d’un site internet 3D.

Plusieurs filtres appliqués aux nuages de points du LiDAR ont permis de déceler des monticules par-dessus des ruines qui jusqu’ici n’avaient été interprété sur les cartes que comme des zones de terres nues (environs 14% de la topographie catégorisée comme de la terre nue).

Une fois les monticules identifiés, un travail de terrain a été nécessaire pour confirmer ou infirmer les hypothèses réalisées à partir des nuages de points et réaliser les relevés de données terrestres (balayage laser terrestre) afin de modéliser plus précisément l’architecture du site sur le WebSIG 3D.

Le travail a permis de faire ressortir 5 différences entre les cartes et les données Lidar : la composition interne, l’emplacement, l’orientation de la structure, la taille de la structure et / ou la hauteur du monticule. Le Lidar permettrait donc une meilleure précision pour la cartographie de ce type de site archéologique.

Pour aboutir à ce projet de SIG 3D un élargissement des spécialistes a été nécessaire : experts en télédétection, photogrammétrie, modélisation 3D ou encore en réalité virtuelle… L’équipe finale du projet a abouti à un outil dénommé QueryArch3D. Il s’agit d’un prototype pouvant être repris pour d’autres sites archéologiques permettant ainsi aux archéologues d’utiliser des outils WebSIG 2D et 3D pour collecter et mutualiser les données d’un même site archéologique. Une databse permet également de faciliter les échanges de données entre les différents experts.

goalsAndMethods_QueryArch3DBeta1 3DobjViewer

Exemple de conceptions et de rendu 3D – Source : http://www.mayaarch3d.org

Pour plus d’information sur la mise en place technique de QueryArch3D :

http://www.mayaarch3d.org/language/en/

Lidar Survey over Ancient Maya City, Adresse : https://www.gim-international.com/content/article/lidar-survey-over-ancient-maya-city
MayaArch3D | 3D Visulisation and Analysis of Maya Archaeology, Adresse : http://www.mayaarch3d.org/language/en/sample-page/
Schwerin Jennifer von, Richards-Rissetto Heather, Remondino Fabio, Agugiaro Giorgio, et al., 2013, « The MayaArch3D project: A 3D WebGIS for analyzing ancient architecture and landscapes »,. Literary and Linguistic Computing, p. fqt059.
SIG 2014 – Le site de la Conférence Francophone Esri – Archéologie et Histoire de l’art, Adresse : http://sig2014.esrifrance.fr/Archeologie_histoire_art.aspx
Christine DUCOURTIEUX Pierre AULAS, « Archéologie et SIG »,. Adresse : http://www.menestrel.fr/spip.php?rubrique996

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *