La cohérence des cartes Wikipédia


Wikipédia est une encyclopédie gratuite disponible sur internet, elle permet de vulgariser des notions, des concepts, des connaissances. Je me suis penchée sur une carte ayant pour sujet l’Organisation des Nations Unies.

Fondé en 1945, l’ONU s’érige comme une organisation internationale dont le but est de dénouer des tensions diplomatiques. La Charte de San Francisco est un traité qui définit le rôle des organes principaux, soient le Conseil de sécurité, l’Assemblée générale, la Cour internationale de justice, le Conseil économique et social, le Conseil de tutelle et le Secrétariat général qui détiennent respectivement les pouvoirs exécutifs, délibératifs, judiciaires et administratifs. Le siège des Nations Unis se trouve à Manhattan dans l’État de New-York sur un territoire international, appelé aussi extraterritorialité. Cette institution intergouvernementale affiche sur son site internet : « Bienvenue aux Nations Unies. C’est votre monde. » lors de toutes navigations. Les Nations Unies dénombrent actuellement 183 États sur les 197 qu’elle reconnaît.

La carte ci-dessous illustre l’article, elle a pour titre « Carte des États membres de l’ONU » ; son auteur Lateiner est un utilisateur anonyme de Wikipédia qui aurait apporté des modifications à partir de BlankMap-World-Microstates.svg (Carte 2) à partir de la liste des membres des Nations Unies que l’on trouve sur le site officiel. Cette carte qui est la création d’un internaute aurait été créé le 16 février 2008, selon wikipédia.

(Carte 1) Carte des États membres de l’ONU, (Lateiner, février 2008)

fiel1

(Carte 2) Fond de carte déjà modifiée ayant servi de support à la carte précédente, (pas d’info sur l’auteur, nonobstant elle est datée juin 2009, cela doit résulter de la dernière modification, à noter que la page web où l’on trouve cette source a été modifiée en avril dernier)

fiel2

Wikipédia publie ainsi cette carte sans précision sémiologique car elle ne possède pas de légende.

La sémiologie graphique de la carte conventionnellement admise n’est pas suivie. Les océans traditionnellement en bleu sont ici illustrés en blanc ; d’autre part, les pays membres sont en bleu et les États non-membres de l’ONU, représentés en gris, tel que le Sahara occidental n’ayant à ce jour aucun statut sur le plan juridique. Les variables visuelles comme le choix de colorer en gris les États non-membres sont illisibles sur ce planisphère de grande échelle. Les points de localisations sont déjà présents sur le fond de carte modifié par l’auteur. On se demande s’ils ont un rapport avec le sujet de la carte.

Les États qui n’ont pas signé le traité, sont peu visibles sur la carte; celle-ci met l’accent sur le déploiement spatial quasi global de l’ONU. La carte manque de rigueur aussi bien parce qu’elle n’a ni échelle, ni orientation, ce qui décrédibilise cette encyclopédie qui ne vérifie pas l’exactitude des données publiées.

Je m’inquiète quant à la diffusion de ce genre de document d’envergure internationale, qui doit fournir une information claire et structurée. Wikipédia « distingue » ses articles encyclopédiques comme « articles de qualité » ou comme « bons articles » (Page d’accueil du site, consulté le 22 septembre 2015), or la carte de ce même auteur apparaît également dans l’équivalent Wikipédia anglo-saxon, malaisien, russe, également dans la langue ourdou [ la « langue de culture des musulmans de l’Inde » (Matringe, Encyclopædia Universalis consulté le 22 septembre 2015), c’est aussi la langue officielle du Pakistan, NDLR ]. Cette liste n’est pas exhaustive, il existe plus d’une trentaine de traductions, de même les analogues italien et wolof ont fait le choix de ne pas diffuser cette même version de la carte. Dans l’ensemble, Wikipédia manque de rigueur scientifique, cette source est critiquable. Malgré la crédibilité internationale acquise grâce à ses multiples utilisateurs, il ne faut pas omettre que cet hébergement se dédouane de l’information exposée « Wikipédia ne garantit pas le contenu mis en ligne » (Page d’accueil du site, consulté le 22 septembre 2015).

Anaïs Jean-Philippe

Pour en savoir plus :

  • « Assemblée générale des Nations unies ». Wikipédia, 18 septembre 2015. https://fr.wikipedia.org
    /w/index.php?title=Assembl%C3%A9e_g%C3%A9n%C3%A9rale_des_Nations_unies&oldid=118766083.
  • « États Membres ». Consulté le 18 septembre 2015. https://www.un.org/fr/members/.
  •  « Wikipédia:Accueil principal ». Wikipedia, the free encyclopedia, 13 juin 2015. https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Wikip%C3%A9dia:Accueil_principal&oldid=115957655.