Utiliser l’Open Data pour comprendre les matchs de tennis 1


olympic-medal-match-data-clean.ngsversion.1441562487499.adapt.1190.1

 

Grâce aux progrès technologiques (suivi optique, capteurs biométriques et analyse de données), l’utilisation de la DATA transforme littéralement notre perception de la performance sportive.

Depuis 2006, le tennis s’est procuré un outil performant pour calculer le système de lignes, appelé Hawk-Eye ouvrant ainsi la porte au tennis numérique. Déjà utilisé lors des matchs, il devient de plus en plus un outil indispensable pour les joueurs lors de leurs entraînements. Non accessible au public, c’est le cartographe Damien Saunder qui l’a mis au point.

Membre de la société ESRI et fan de sport, Damien Saunder a très rapidement aspiré à une nouvelle façon de comprendre les matchs. Cartographe spécialisé dans le SIG, il a mis en place cet outil lors des courts de tennis pour analyser numériquement le tennis. Son travail a nécessité en outre une grande connaissance du jeu et un fort stockage de données (rebond et frappe de chaque balle de chaque joueur) à partir d’une caméra 3D. D’après lui, son travail permettrait à chaque joueur d’appréhender l’adversaire et ainsi de se perfectionner. Cet outil prend en compte autant l’espace, le temps , le vol que la vitesse.

Sans titre 3

Hawk-Eye trouve ainsi sa légitimité dans cette cartographie nouvelle génération pour simplifier la vie des joueurs, faciliter leurs entraînements et augmenter leurs performances. L’open Data et la technologie rendent tout ça dorénavant accessible et utilisable par le plus grand nombre.

Source: http://news.nationalgeographic.com/2015/09/150906-data-points-tennis-tracking/