SkyVector un SIG au service des pilotes.


Source : http://nordonews.leebottom.com/

Source : http://nordonews.leebottom.com/

La cartographie et l’aviation ont toujours été liées, très tôt les militaires et les institutions ont compris l’intérêt que présentaient les avions pour la cartographie et la prise de vue aérienne. Quant aux pilotes, la carte ou plutôt les cartes sont pour eux essentielles elles permettent de se repérer et de planifier. Il en existe d’ailleurs de différents types selon le type de vol.

Des cartes dites VFR (Visual Flight Rules) pour le vol à vue, ce sont des cartes au 1 :500 000ème qui présente de nombreuses informations sur le relief, les communes, les cours d’eau, les lignes hautes tension, les grandes infrastructures routières…

Ces informations sont complétées par des informations relatives à la navigation aérienne comme les différentes balises (VOR, NDB), les aérodromes, les différentes zones de survol.

Extrait carte VFR Chambéry www_horizonvfr

Extrait de carte VFR éditée par l’IGN.  Source : http://www.horizonvfr.com

Pour le vol aux instruments, un autre type de carte existe, les cartes dites IFR (Instrument Flight Rules). C’est notamment ce type de carte qui sont utilisées par les pilotes de lignes. Pour ce type de vol les cartes sont simplifiées en effet la plupart des informations nécessaires pour le vol à vue sont inutiles et surchargerait les cartes. Sur ces dernières, seuls les traits de côtes et les éléments les plus important du paysage apparaissent aux cotés des différentes zones de survol, des balises, des aéroports et les fameuses routes aériennes.

Extrait de carte IFR Source : http://skyvector.com

Extrait de carte IFR issue du site Skyvector.com représentant la côte basque

En complément de ces cartes, il existe des cartes d’aérodromes. Elles expliquent les différentes procédures de départ et d’approche ainsi qu’un plan de l’aérodrome. Ces cartes se déclinent en deux types : un pour le vol à vue et l’autre pour le vol aux instruments.

Cette brève explication sur les différents types de carte me semble importante pour mieux comprendre le site que je vais vous présenter : skyvector.com.

Ce site lancé en 2006 à Seattle permet en effet de visualiser différentes cartes VFR et IFR aux Etats-Unis et dans le monde entier, ce site est principalement dédié aux pilotes privés mais est également utilisé par de nombreux passionnés d’aviation et « pilotes virtuels ».

Le site permet en outre, aux pilotes de planifier leur plan de vol, de manière précise , grâce à la prise en compte de la météo mais aussi des paramètres propres à l’avion de l’utilisateur (information que ce dernier devra remplir lui même). Aux Etats-Unis, depuis la dernière mise à jour datant de juillet dernier il lui est même possible de déposer son plan de vol aux autorités (FAA) depuis le site (fonctionnalité réservée aux pilotes et à utiliser uniquement lors de la préparation d’un véritable vol).

Le site permet aussi d’afficher sur les cartes des informations qu’on ne retrouve pas sur les cartes papiers comme les derniers relevés météo, les barbules représentant le vent,  les zones soumises à des règles de survol spécifiques à certains moments de l’année (meeting aérien, feux de forêt…) ou soumise à des conditions météos particulières et ayant fait l’objet d’une notice aux pilotes (AIRMET et SIGMET). Le site permet aussi l’affichage du prix des différents carburants dans les aérodromes (essentiellement aux Etats-Unis).

Extrait du site Skyvector, représentant la carte VFR de Las Vegas

Extrait du site SkyVector, représentant la carte VFR de Las Vegas avec les prix des carburants et la météo.

SkyVector offre également la possibilité de consulter de manière traditionnelle les cartes d’aéroport aux Etats-Unis, et de consulter les principales informations sur ces derniers (fréquence radio, longueur de piste etc…)

Toutefois si l’on compare les cartes VFR en France sur le site avec leurs équivalentes de l’IGN on constate qu’elles sont moins détaillées, en effet on ne retrouve pas les infrastructures routières, les lignes à haute tension, informations pourtant importante pour le vol à vue, alors qu’aux Etats-Unis, les cartes VFR présentes sur le site sont un scan des cartes officielles publiées par la FAA.

Mais SkyVector doit être vu comme un outil de préparation réservé aux pilotes privés qui ne remplace pas (pour l’instant ?) la traditionnelle carte papier que l’on retrouve dans tous les cockpits.

Ci dessus une vidéo (en anglais) expliquant l’utilisation de la nouvelle fonctionnalité permettant de remplir et déposer son plan de vol.

Sources :

http://www.ainonline.com/aviation-news/business-aviation/2015-07-23/skyvector-adds-faa-flight-plan-filing-capability

https://skyvector.com/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *