Cartographie de l’internet 


Mais où passe internet ?

Beaucoup de personnes se posent la question mais ne vont pas plus loin. 99% des échanges de données internationales se font par câbles sous-marins. Les connexions entre les différents continents ont permis le développement des marchés internationaux, favorisant les liaisons entre les pôles économiques importants.

Internet c’est à la base l’échange de données entre plusieurs individus, dans des termes simples. Le fait de pouvoir parler avec le monde a engendré la transmission de connaissances sur plusieurs sujets cruciaux : économie, culture et droit notamment. Cet échange des savoirs a permis le développement des pôles structurant de notre monde (Triade et pays en voie de développement) mais également la connaissance de cultures différentes à la notre.

Internet c’est la porte vers la découverte de l’autre.

Le début de tout

C’est en 1858 que le premier câble sous-marin transatlantique fut posé. Il permit de transmettre des communications télégraphiques. En 1966 c’est le premier câble pour les transmissions téléphoniques qui fut mis sous-eau. D’ailleurs, au fil des années passantes, il est apparu que le meilleur moyen de transmettre l’information est par les câbles sous-marins. En effet, en 2015 la fibre optique passe par les fonds marins. Nous pouvons dire que les chercheurs du milieu du 19ème siècle furent avant-gardistes.

Cartographie du télégraphe sous-marin en 1858 Source : Vox.fr

Cartographie du télégraphe sous-marin en 1858
Source : vox.fr

 

Cartographie des câbles sous-marins en 1912. Source : vox.fr

Cartographie des câbles sous-marins en 1912.
Source : vox.fr

Le site Vox indique :

« Even though covering the ocean floor with cables is a complex, laborious task, it’s worth it for the gains in international communication speed. » *

*Même si couvrir le fond de l’océan avec des câbles est une tâche laborieuse et complexe, çela vaut le coup pour les gains en vitesse de communication internationale.

En effet, aujourd’hui la fibre optique est le moyen le plus rapide pour l’échange d’informations d’où la nécessité d’utiliser, d’améliorer les câbles sous-marins actuels et d’en développer encore plus.

 

A quoi ressemble un câble sous-marin ?

Dissection d'un câble sous-marin Source : vox.fr

Dissection d’un câble sous-marin
Source : vox.fr

  1. Polyéthylène (matière plastique)
  2. Bande collante
  3. Brins de fils métalliques
  4. De l’aluminium pour imperméabiliser le câble
  5. Polycarbonate
  6. Cuivre ou aluminium tubulaire
  7. Gelée de pétrole pour protéger le câble de l’eau (seconde barrière après l’aluminium)
  8. Fibre optique

 

Une cartographie associée

Le site TeleGeography a cartographié les cables sous-marins en reprenant le style des cartes anciennes :

Les liaisons de l'Amérique du Sud et de l'Afrique

Les liaisons de l’Amérique du Sud et de l’Afrique en 2015

Voici le lien de la carte mondiale ici

Nous pouvons aisément voir sur la carte interactive que les câbles se font davantage nombreux entre les Etats-Unis, l’Europe, le Japon et la Chine. Ceci n’est en rien étonnant du fait des échanges économiques importants entre toutes ces puissances.

De plus, ce qui est intéressant avec cette carte est qu’elle donne des informations sur la latence de transmission et la capacité d’un trafic à envoyer l’information, en cliquant sur les modules en haut à droite de la carte :

Les modules de la carte

En outre, la cartographie de TeleGeography indique les dangers de la mer en mettant des pictogrammes de style médiéval mais en s’appuyant également sur la mythologie pour donner un côté original. En effet, les câbles qui peuvent être arrachés par les animaux marins mais sont également menacés par les activités humaines sous-marines.  De plus, les câbles peuvent être aussi abîmés par les séismes, les tempêtes et les activités volcaniques.

 

L'ancrage abîme les câbles.

L’ancrage abîme les câbles.

 

44 navires entretiennent 300 câbles dans la zone Atlantique.

44 navires entretiennent 300 câbles dans la zone Atlantique.

 

Le site VOX a par la suite créé une vidéo montrant les différentes connexions internationales ainsi que la manière dont on pose les câbles :

 

La cartographie des câbles sous-marins permet d’affirmer que les pays les plus riches sont les mieux équipés, ce qui apparaît comme une évidence. De plus, si l’on regarde les connexions entre chaque continent, nous pouvons voir qu’entre l’Amérique du Sud et l’Afrique, celles-ci se font beaucoup plus rares qu’entre les autres continents.

Enfin, les câbles semblent ne pas être protégés comme il le faudrait. Avec les moyens, on pourrait couper un câble assez facilement. D’ailleurs, depuis 2 jours, des navires russes ont été aperçus près de zones où se trouvent des câbles. Les Etats-Unis soupçonnent la Russie de vouloir couper les liens de communications en cas de conflit. Pour en savoir plus : ici.

Ainsi, les câbles sous-marins peuvent-ils servir d’armes passives lors de conflits ?

 

Sources :

http://www.vox.com/2015/3/13/8204655/submarine-cables-internet

http://submarine-cable-map-2015.telegeography.com/