Une carte interactive des territoires contestés dans le monde


Dans le monde, des conflits larvés ou bien réels demeurent toujours d’actualité car ils sont rarement entérinés. De surcroît, les pays concernés par des tensions liées à des territoires contestés sont plus nombreux que l’on peut le supposer.

Certaines zones sont très contestées et les personnes qui y vivent sont parfois mal-considérées, vivent-elles dans un pays ou dans un autre ? Certains conflits territoriaux sont très anciens comme la frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud depuis 1953 et d’autres ont éclaté il y a peu comme la Crimée entre l’Ukraine et la Russie depuis 2014. Les conflits peuvent également avoir des natures différentes et être plus ou moins importants. Autrement dit, certains sont relativement mineurs et d’autres sont majeurs comme le conflit entre l’Israël et la Palestine qui est un point chaud sur la carte des territoires disputés.

Une carte interactive « A World of Disputed Territories » a justement été créé par Max Galka, ce cartographe a collecté et mis à jour tous les territoires disputés à ce jour. Cette carte permet ainsi de garder une trace des tensions et des litiges pour chaque pays. Cette dernière est également très pratique et simple d’utilisation, c’est pourquoi il est presque amusant d’étudier pays après pays les différents conflits sous-jacents ou non qui existent pour appréhender au mieux la géopolitique à l’échelle mondiale.

En effet, l’interface de la carte interactive se compose d’un grand planisphère. Les pays affichés en gris n’ont visiblement aucun territoire disputé et ceux en rouge (la très grande majorité) ont donc au minimum un territoire qui est concerné par une dispute de souveraineté. La plupart des pays du monde sont parfaitement divisés avec des frontières clairement définies mais parfois la guerre est présente et les situations d’occupations augmentent comme avec Daesh et son Etat Islamique par exemple. A l’inverse, les désaccords sont parfois mineurs et éloignés car peu revendiqués comme le rocher inhabité de l’Ile Rockall. Les pays en rouge sont donc impliqués dans un ou des conflit(s) de territoires. Lorsque l’on clique sur un de ces pays, par exemple la France, des pays en bleu s’affichent sur la droite, il s’agit des pays qui sont confrontés au pays en question. Par exemple, la France se dispute des territoires avec le Suriname, les Comores, l’Île de Madagascar, l’Île Maurice, les Seychelles et le Vanuatu.

A8 France

Source: http://metrocosm.com/disputed-territories-map.html

Puis dans le même temps, sur la gauche, on peut sélectionner les territoires disputés en question. Ces derniers s’affichent en zone sur la carte. Pour prendre un exemple, l’Île Maurice et les Seychelles revendiquent à la France l’Île Tromelin.

A8 Tromelin

Source: http://metrocosm.com/disputed-territories-map.html

On peut également avoir pour chaque territoire contesté, une note d’information en zoomant et un texte descriptif qui provient de plusieurs sources avec des données de la CIA World Factbook, Natural Earth, ou encore Wikipédia. Cette carte a été réalisée en utilisant Mapbox Studio et OpenStreetMap. On distingue 123 pays qui seraient impliqués dans un différend territorial quelconque. Le zoom de cette carte est essentiel pour pouvoir localiser de toutes petites îles, c’est pourquoi celui-ci est extrêmement élevé.

La seule critique que l’on pourrait établir c’est qu’on peut toutefois regretter pour le public francophone, le fait que les explications soient en anglais. Certains territoires disputés sont aussi très détaillés comme la Bande de Gaza mais d’autres demeurent peu explicités comme l’Île de la Navasse entre Haïti et les Etats Unis et cela mériterait en général un perfectionnement.

Sources :

http://metrocosm.com/disputed-territories-map.html

http://metrocosm.com/mapping-every-disputed-territory-in-the-world/

Jobin Maxime