Plume Air Report, ou la pollution à portée de clic ! 1



Source : https://air.plumelabs.com/

 

Aujourd’hui, je vous présente une carte interactive développée par la start-up parisienne Plume Labs qui permet de suivre en temps réel l’évolution de la qualité dans certaines villes du monde.
Le site est disponible sur n’importe quel navigateur internet mais aussi sur smartphone sous forme d’une application à télécharger gratuitement sur l’App Store ou Google Play.

En téléchargeant l’application, Plume Air Report permet d’être instantanément informé sur le niveau actuel de pollution dans une ville voulue (qui doit être évidemment référencée), ainsi que sa courbe d’évolution dans les prochaines heures. Pour l’instant, les données sont disponibles pour 220 villes du monde. L’utilisateur peut recevoir des notifications avec le bulletin de la journée ou du lendemain, et si un pic de pollution s’annonce.

Cette invention est « le fruit d’un an de travail de l’équipe de 9 personnes de la start-up créée en juin 2014 par deux polytechniciens » (http://www.usine-digitale.fr/editorial/plume-labs-lance-son-appli-pour-suivre-la-pollution-des-villes-en-temps-reel.N329552). L’équipe a aussi développé un algorithme qui collecte et interprète les données ouvertes de pollution des grandes villes. Pour Paris, ces données sont fournies par AirParif. L’ère de l’open data (des données rendues publiques) contribue largement à l’expansion de Plume Air Report.

 D’après Europe1, « ce site se base sur les données de pollutions mesurées dans près de 11.000 stations. Cela fait un demi million de données collectées chaque jour et qui sont rendues lisibles, grâce à des algorithmes qui se basent sur les niveau d’alerte à la pollution de  l’OMS. Des algorithmes permettent aussi d’anticiper les trajets de la pollution d’une région à l’autre. Plume Labs est l’une des 21 start up ambassadrice de la french technologie à la COP21 ».

En s’inspirant des cinq niveaux d’alertes de L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le site et l’application indiquent grâce à des cercles de couleurs différentes la qualité de l’air en temps réelle. Si l’utilisateur y accède depuis son navigateur internet, il devra alors cliquer sur la ville voulue pour avoir plus d’informations.
D’autres améliorations sont prévues en 2016, comme un capteur individuel.

 

En cliquant sur Paris, nous avons donc accès a de multiples informations ainsi que des conseils pour pratiquer des activités de plein air. Un volet sur les détails présents dans l’air et l’origine des gaz est disponible.

 

 

 

Je trouve ce site et cette application très intéressants et facile d’accès. Les couleurs sont toujours accompagnées de texte et nous ne sommes jamais noyées dans un flux d’information. Cependant, je regrette l’interface du site web qui impose la redirection vers un lien plus complet. Un simple curseur avec le minimum d’informations seraient un bon complément d’après moi.


Léa ANJOU

Sources :
->https://air.plumelabs.com/
-> https://www.plumelabs.com/
-> https://air.plumelabs.com/Paris
-> http://www.usine-digitale.fr/editorial/plume-labs-lance-son-appli-pour-suivre-la-pollution-des-villes-en-temps-reel.N329552
-> http://www.europe1.fr/emissions/sante-et-bien-etre/plume-air-report-un-site-internet-pour-connaitre-la-pollution-en-temps-reel-2630547


A propos de Léa Anjou

Étudiante en master 2 Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques à l'université de Cergy-Pontoise, je suis aussi présidente de l'association sportive de roller derby "Badass Ladies".

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *