Carte interactive du patrimoine mondial par l’UNESCO


World_Heritage_Emblem.svg

Emblème du patrimoine mondial. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrimoine_mondial

Aujourd’hui, je vais vous présenter une carte interactive que je trouve particulièrement intéressante : la liste du patrimoine mondial établie par le comité du patrimoine mondial de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Ainsi, pour pouvoir avoir le privilège de faire partie de cette liste, un site doit « avoir une valeur universelle exceptionnelle et satisfaire à au moins un des dix critères de sélection » (http://whc.unesco.org/fr/criteres/). Ainsi, parmi les critères référencés, nous pouvons citer les trois premiers, soit « représenter un chef-d’œuvre du génie créateur humain », « témoigner d’un échange d’influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l’architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages » ou encore « apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue ».

Des critères naturels mais aussi culturels sont donc pris en compte pour figurer sur la liste du patrimoine mondial.

 

Avec cette carte interactive, nous voyons donc bien que l’UNESCO a une forte volonté de respecter un équilibre entre continents dans la localisation du patrimoine mondial, même si l’Europe est néanmoins plus référencée que les autres régions du monde.
L’UNESCO géolocalise les sites grâce à une légende décomposée en deux volets : la « catégorie du bien » et le « bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril ».
Les deux volets ont les mêmes légendes, à savoir culturel, naturel ou bien les deux (mixte). Seulement la couleur des figurés change, jaune et vert pour la catégorie du bien, et rouge pour le bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril. Respectivement, les figurés mixtes sont de deux couleurs, vert et jaune ainsi que bleu et rouge.
Le volet « bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril » se définit par l’UNESCO comme une liste qui est « conçue pour informer la communauté internationale des conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l’inscription d’un bien sur la Liste du patrimoine mondial et pour encourager des mesures correctives » (http://whc.unesco.org/fr/158/).
Nous pouvons donc voir que la majorité des sites concernés se situent en Afrique subsaharienne mais aussi au Moyen-Orient.

De plus, grâce à cette carte interactive, nous pouvons voir qu’il y a en tout 1031 biens, dont 31 qui sont transfrontaliers (qui concerne les relations entre deux pays limitrophes), 2 délistés (retirés de la liste), 48 en péril, 802 culturels, 197 naturels, 32 mixtes et 163 Etats partis.
Les Etats parties sont « les pays qui ont ratifié la Convention du patrimoine mondial. Ils acceptent ainsi d’identifier et de proposer des biens se trouvant sur leur territoire national et susceptibles d’être inscrits sur la Liste du patrimoine mondial » (http://whc.unesco.org/fr/etatsparties/).

 

Cette carte est donc utile pour visualiser le patrimoine mondial, notamment pour comprendre l’intérêt d’agir pour les sites qui sont en péril.
Afin d’aider l’UNESCO à préserver les sites du patrimoine mondial, un lien a été mis en place afin de réaliser un don en ligne.

Source : http://whc.unesco.org/fr/carte-interactive/


 

Léa ANJOU

Sources :

-> https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrimoine_mondial
-> http://whc.unesco.org/fr/criteres/
-> http://whc.unesco.org/fr/158/
-> http://whc.unesco.org/fr/etatsparties
-> http://whc.unesco.org/fr/donation/
-> http://whc.unesco.org/fr/carte-interactive/


A propos de Léa Anjou

Étudiante en master 2 Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques à l'université de Cergy-Pontoise, je suis aussi présidente de l'association sportive de roller derby "Badass Ladies".