Où vont les touristes ?


Développeur de logiciel chez Mapbox, Eric Fischer est aussi un « Data Artist ». Parmi ses nombreuses cartes, deux d’entre-elles s’intéressent aux photographies hébergées sur Flickr, un site de partage de photos. Elles cartographient les photos prises dans plusieurs grandes villes (Londres, New York, San Francisco, Paris, Tokyo, Chicago…).

  • 10 ans de parcours photographique : les déplacements des « photographes »

Cette carte interactive montre les déplacements des photographes sous forme de lignes dont la couleur varie selon la vitesse de déplacement (le temps écoulé entre la prise d’une photo et d’une autre par le même photographe). La carte permet de voir les itinéraires les plus photographiés dans ces grandes villes. Bien que les lignes correspondent à la distance à vol d’oiseau des lieux où ont été prises les photos, elles suivent globalement assez bien les principaux axes routiers et se concentrent dans les lieux les plus touristiques. Quelques exemples ci-dessous avec Paris et San Francisco :

  • La ville à travers les objectifs d’appareils photos des touristes et des habitants

Cette seconde cartographie distingue les photographies prises par les touristes de celles prises par les locaux. Eric Fischer a tenté de distinguer les touristes des habitants grâce à deux critères : les personnes ayant pris des photos dans la ville durant un mois ou plus sont considérées comme des habitants (points bleus) et celles ayant pris des photos pendant une durée inférieure à un mois comme des touristes (points rouges). Les points jaunes correspondent aux photos dont les auteurs n’ont pu être classé dans la catégorie habitant ou touriste.

Dans un premier temps, ces images montrent que les photos postées sur Flickr ne sont pas nécessairement réalisées par des touristes. D’autre part, les habitants ne prennent pas en photo les mêmes espaces que les touristes. Comme on pouvait s’y attendre, les touristes photographient les lieux touristiques… Les 4 cartes ci-dessous représentent de gauche à droite les villes de Londres, New York, Paris et San Francisco. A Paris par exemple, les points rouges se concentrent à l’ouest de la ville et dans son centre ancien alors que les photographies des locaux semblent se répartir de manière plus diffuse dans le reste de la ville, notamment à l’est. Cette cartographie reflète une certaine réalité de la fréquentation des espaces. Si Montmartre est paparazzié par les touristes, les Buttes-Chaumont sont surtout photographiées par les habitants.

points

Photos des touristes et des locaux à Londres, New York, Paris et San Francisco. Source : https://www.flickr.com/photos/walkingsf/sets/72157624209158632/

A noter : Les données proviennent exclusivement de Flickr et Picasa. Les données sont ainsi entièrement dépendantes des utilisateurs du site et de leurs itinéraires.

En voir plus :