La région Île-de-France prête à investir 209 M€ en équipements publics en vue d’obtenir les Jeux Olympiques 2024


Le 7 octobre 2016, le dossier de candidature « phase 2 » a été remis auprès du Comité International Olympique (CIO), en vue d’obtenir les Jeux Olympiques de 2024 en Île-de-France. Ce dossier « phase 2 » comporte de nombreux éléments relatifs à la gouvernance, aux aspects juridiques, aux financements et il identifie aussi les différents sites sélectionnés pour accueillir les épreuves ou les infrastructures nécessaires aux Jeux Olympiques 2024. Si Paris obtient les JO 2024, cela signifie que le programme identifié à travers cette phase a été validé et sera appliqué.

Pour qu’une ville soit candidate, 3 grandes phases existent. La première phase consiste à rendre un dossier comportant la vision, les concepts et les stratégies envisagés par la ville en ce qui concerne les Jeux Olympiques. Paris a ainsi remis ce dossier le 17 février 2016. A noter que c’est la ville de Paris qui porte le projet avec la région Île-de-France. Puis il y a la seconde phase, qui vient juste d’être réalisée. Et enfin il y a la troisième phase qui a pour objectif de faire un point sur la livraison des jeux, les expériences existantes et l’héritage des aménagements. Pour cette « phase 3 », le dossier de candidature doit être rendu le 3 février 2017.

Les différents sites sélectionnés

La région Île-de-France a produit une carte permettant de visualiser les différents sites, leurs fonctions ainsi que l’investissement nécessaire afin de les rendre opérationnels pour 2024. Comme nous pouvons l’observer sur cette carte, située ci-dessous, les aménagements se concentrent essentiellement dans Paris et sa périphérie, avec notamment le département de la Seine-Saint-Denis qui accueillera, si les JO 2024 sont attribués à Paris, un grand nombre d’infrastructures. Les départements des Yvelines (avec Versailles et Elancourt), de la Seine-et-Marne (avec Vaires-sur-Marne) et des Hauts-de-Seine (avec Colombes) sont aussi concernés par quelques épreuves.

Source : https://www.iledefrance.fr/sites/default/files/carte_paris-2024-a4.pdf

Source : https://www.iledefrance.fr/sites/default/files/carte_paris-2024-a4.pdf

Il est intéressant de noter que beaucoup d’infrastructure sont déjà existantes. Il y a même le projet de centre nautique de Vaires-sur-Marne qui est en cours. Ces structures déjà en place constituent une base solide. Cependant, la création de nouveaux équipements est nécessaire. Pour cela, un financement important, estimé à 209 millions d’euros, est prévu.

Ces différents projets, représentés sur cette carte, mettent en avant les efforts qu’est prête à réaliser la région Île-de-France en vue d’obtenir les Jeux Olympiques de 2024. Cependant, la carte vient aussi renforcer les craintes de certains opposants.

Une opposition toujours aussi importante

Malgré la publication des différents documents de candidature, une opposition importante existe. Monsieur Jérôme Gleizes, qui est un conseiller de Paris, affirme que « cela va encore renforcer la centralisation et la concentration des moyens autour de Paris et l’Ile-de-France ». En observant la carte, il est évident que la majorité des infrastructures à financer seront proches de Paris. Il semble donc pertinent de se demander si l’ensemble de la région Île-de-France va réellement profiter des avantages de ces Jeux Olympiques.

Quant à Madame Danielle Simonnet, qui est une conseillère de Paris, elle met en avant que « les investissements iront dans de grands projets en oubliant les équipements de proximité ».En effet, la communication de la région Île-de-France ne montre pas les aménagements en terme de transport public alors que cela peut être considéré comme des équipements. De plus, la carte ne montre pas les autres investissements nécessaires pour accueillir les Jeux Olympiques. Le budget prévisionnel total est ainsi estimé à plus de 6 milliards d’euros.

Chaque camp dispose d’arguments recevables. Nous pouvons avoir l’opportunité d’obtenir les Jeux Olympiques mais est-ce que les retombées seront aussi belles que promises ? Il semble donc important de trouver un bon compromis entre les pros et les antis Jeux Olympiques, surtout que les avis sont très partagés.

Rendez-vous en septembre 2017 afin de découvrir la ville sélectionnée pour les Jeux Olympiques de 2024 !

Sources :

Région IDF : https://www.iledefrance.fr/fil-actus-region/infographie-ce-qui-attend-candidature-paris2024 et https://www.iledefrance.fr/fil-presidence/paris-2024-region-investira-209-millions-euros-au-benefice-franciliens

Paris 2024 : http://www.paris2024.org/fr

Le Monde : http://www.lemonde.fr/jeux-olympiques/article/2015/06/24/jo-2024-ceux-qui-disent-non_4660849_1616891.html