Une première cartographie des déserts médicaux 1


Les déserts médicaux sont depuis de nombreuses années un sujet d’actualité au centre de nombreux débats. On parle de déserts médicaux pour désigner un espace où le nombre de médecins pour 100 000 habitants est faible. En France, la moyenne des médecins pour une population de 100 000 habitants est de 327 mais on relève de fortes inégalités en lien avec l’urbanisation de chaque commune. À Paris, par exemple, on calcule une moyenne de 798 médecins pour 100 000 habitants. A contrario, dans le département de l’Eure on compte 180 médecins pour 100 000 habitants.

Pour constater ces inégalités le Ministère de la santé a donc entrepris de faire une cartographie sur l’ensemble du territoire Français de la disponibilité médicale.

 

Indicateur d’accessibilité potentielle localisée

Pour ce faire un « indicateur d’accessibilité potentielle Localisée » (APL) a été calculé pour chaque commune. À partir de trois données : la distance spatiale, le nombre d’actes annuel réellement effectué et l’âge des habitants (on consulte plus à 75 ans qu’à 25). Pour comprendre sur quel élément il s’est basé pour cartographier les déserts médicaux, il faut donc pondérer ces éléments. On estime donc que pour une commune donnée, si trois consultations sont disponibles à moins de 10 minutes de trajet, il y a donc trois consultations enregistrées pour cette commune. Par contre, si trois consultations sont disponibles à 10-15 min de trajet, on ne va enregistrer que deux consultations accessibles pour la commune en question. On peut à travers ces données mesurer l’accessibilité à la médecine généraliste par commune. On estime donc aujourd’hui que 8% de la population est dans une zone « non équipée ».

   

Eugénie Dumas le Monde Mars 2017                   La répartition des ouvriers

 

Le constat

D’après une carte publiée par le monde qui évalue la proximité de l’offre des soins médicaux entre 1 à 10 par canton. On constate que faible densité (de la population) n’équivaut pas à un faible accès à la médecine. En effet, parmi les espaces les plus touchés par la désertification médicale on retrouve la Guyane, le Jura et les Vosges mais aussi le grand bassin parisien. Alors que les massifs alpins et Pyrénéens, le nord des Landes ont un résultat supérieur ou égal à la moyenne nationale. On peut associer ces résultats à ceux de la répartition ouvrière en France. Il y a une symétrie assez évidente si l’on superpose les deux cartes. Il y a moins d’accès aux soins médicaux là où il y a une forte répartition de la population ouvrière. On peut expliquer cette corrélation par l’hyper ruralité de ces territoires. Ce sont donc les communes les plus isolées, avec une grande difficulté d’accès qui sont les plus touchées par cette désertification de la médecine.

Quelles solutions?

Pour remédier à cette mauvaise répartition de la médecine généraliste à travers la France plusieurs solutions on été proposées, et d’autres déjà mises en place. Parmi elles le gouvernement a proposé le dédoublement du nombre de maisons de santé pluriprofessionnelles aujourd’hui estimée à 1200. De nombreuses mesures on également été mises en place pour favoriser l’installation de médecins dans les espaces dit « déserts ». Tel que le contrat d’engagement de service public, destiné aux étudiants en médecine. Ce contrat leur permet de prétendre à une bourse à la condition de s’installer dans un espace sous-représenté. De même que les contrats de praticiens territoriaux de médecine générale, assurant une sécurité lors de l’installation des jeunes médecins.
Malgré ces nombreuses mesures les résultats ne se sont pas encore visibles sur le terrain. La proportion de médecins généralistes de plus de 60 ans est élevée dans les zones les moins dotées. Ce qui risque de creuser les inégalités de répartition avec les départs à la retraite. On estime qu’à ce rythme entre 2007 et 2025 la France aura perdu un quart de ces médecins généralistes.

Sources:

https://www.inegalites.fr/Deserts-medicaux-une-premiere-cartographie

https://www.lesechos.fr/economie-france/social/030475771883-une-nouvelle-carte-des-deserts-medicaux-promise-pour-la-rentree-2105601.php

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/deserts-medicaux-france

http://www.lemonde.fr/sante/visuel/2017/03/30/la-france-des-deserts-medicaux_5103486_1651302.html

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/06/02/20002-20160602ARTFIG00010-les-deserts-medicaux-s-etendent-notre-carte-de-france.php

https://www.alternatives-economiques.fr/premiere-cartographie-deserts-medicaux/00079649