Une approche ludique de la Géographie : et si on jouait avec les projections ?


La Géographie est une des sciences qui permet la mise en avant de l’imagination, de la créativité et de l’originalité. Les productions géographiques peuvent prendre des formes variées, de l’ordinaire carte d’édition aux constructions plus originales comme la carte topographique constituée de Lego (A Lego Map par Yann Slostowski) ou la carte du monde faite en Cube avec une approche interactive de l’objet (Regards Géocubiques par Aurélia Tanaka).

Nous pouvons jouer avec ces représentations et, plus particulièrement, avec les représentations cartographiques. Les cartes sont des outils de transmission d’informations par le biais de données localisées, relevant de choix dans la sélection de celles-ci et dans leurs représentations. Le message émanant de la carte est construit par le producteur de la carte pour servir son idée et partager son opinion. Même les cartes les plus anodines, que nous consultons depuis toujours sur les bancs de l’école ou sur tout autre canal de communication (Presse, documents officiels…), nous présente une vision spécifique du monde ou du phénomène, évènement étudié. C’est le cas dès les premières étapes de construction d’une carte avec le choix du fond de carte et donc de la projection cartographique utilisée.

 

Les projections, une déformation de la réalité

Les projections cartographiques sont des mises à plat de notre monde dont la réalité est une sphère imparfaite. Véritable difficulté, la mise à plat du monde ne peut se faire sans distorsion ou altération de cette réalité, seule la représentation en globe lui est fidèle quelque soit le point étudié. Il existe différents types de projection selon les altérations engendrées (conforme, équivalente, aphylactique) ou selon leurs propriétés géométriques (azimutale, cylindrique, conique).  Ceux-ci permettent de répondre à un objectif comme la nécessité de se repérer exactement (projection conforme) ou encore de conserver les proportions des continents et des surfaces (projection équivalente).Par exemple, la projection utilisée par Google Maps, le service de cartographie en ligne de Google, utilise la projection de Mercator. Celle-ci est caractérisée par le respect des angles facilitant le tracé des itinéraires maritimes et aériens et par la déformation des surfaces avec une distorsion de l’équateur vers les pôles (plus on s’éloigne de l’équateur plus les surfaces sont élargies).

 

Projection de Mercator

Projection de Peters

Projection de Bonne

 

 

 

 

 

 

 

De même, des cartes peuvent sembler surprenantes du fait de notre habitude à être confronté à des cartes européano-centrées, autrement dit, centrées sur nous-même. Que l’Europe soit au centre des cartes est un fait anodin pour nous alors que cela relève d’un choix opéré par le producteur. D’autres territoires prennent place au centre des cartes aux quatre coins du monde, générant ainsi une autre vision du monde pour ces populations.

Carte proposée par Stuart McArthur’s (1979). L’Australien a mis l’Australie au centre de la carte, mettant ainsi en avant l’hémisphère sud et « le sud en haut »

Le monde vu depuis le Japon/la Chine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le questionnaire de Lieselot Lapon

Lieselot Lapon, doctorante en Géographie à l’Université de Gand en Belgique, étudie la thématique des représentations cartographiques dont les questions de précision de notre carte mentale et ses influences sur notre vision du monde.

Pour enrichir ses recherches, la récolte de données est originale car elle se fait, entre autres, par le biais d’un questionnaire en ligne. Celui-ci est constitué de 12 questions proposant des comparaisons de superficie entre deux États ou continents et une autre sur les projections cartographiques. Ces comparaisons sont étonnantes, elles nous proposent un exercice auquel nous ne sommes pas habitués. Identifier a priori la taille d’un pays semble être un exercice aisé mais parvenir à déterminer la taille d’un pays par rapport à un autre en est un tout autre, certaines questions ne sont pas toujours évidentes à résoudre. Par exemple, quelle est la taille de l’Allemagne comparée à celle de la Turquie ?

Extrait du questionnaire

Extrait de la correction proposée à la fin du questionnaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer ce quiz, une note sous forme de pourcentage est attribuée, une correction et des explications sont proposées, nous faisant ainsi comprendre l’objectif de ce questionnaire. En plus de la participation à la récolte de données pour la doctorante, le quiz permet de mettre en évidence les disparités entre la perception que nous avons construite qui peut être erronée ou simplement déformée et la réalité : « C’est tout simplement extrêmement difficile d’estimer la taille d’un pays, même moi qui suis plongée dans les cartes toute la journée, je me trompe. En tant que cartographe, il me semble important que les gens prennent conscience que les cartes sont déformées et que parfois les données sur les cartes peuvent être manipulées, même parfois inconsciemment. Par exemple une sous-représentation de l’Afrique va indirectement faire en sorte que l’on sous-estime les problèmes de pauvreté ou de famine dans le pays ». (Lieselot Lapon pour rtbf, janvier 2018). 58 000 participations provenant de 176 pays différents ont été enregistrées dans les 10 premiers jours, autrement dit, cette collecte de données sera probablement très riche ! Le questionnaire restera en ligne, en remplissant un rôle d’outil pédagogique, après la publication de la thèse de Lieselot Lapon prévue pour l’année 2019.

 

Sources :

Beguin Michèle, Pumain Denise, 1994, La représentation des données géographiques. Statistique et cartographie, A.Colin

Bernard Thomas, 24/01/2018, « Avez-vous une bonne idée de la taille des pays? Ce test d’une doctorante belge cartonne », lavenir.net ; URL : http://www.lavenir.net/cnt/dmf20180124_01115555/avez-vous-une-bonne-idee-de-la-taille-des-pays-ce-test-d-une-l-universite-belge-cartonne

Dessy Marie, 30/01/2018, « Connaissez-vous vraiment la taille des pays du monde? Voici la géographie ludique de Lieselot Lapon », rtbf.be ; URL : https://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-geographie-ludique-de-lieselot-lapon?id=9825179

Longeart Maryvonne, Qu’est-ce qu’une représentation objective de la réalité ? Exemple de la cartographie, site internet de l’Académie de Grenoble ; URL: https://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/logphil/notions/raison/convers/carto/mercator.htm

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *