La gratuité de l’API Google Maps, c’est fini !


Dans 10 jours très exactement, à partir du 11 juin 2018, Google va changer les règles d’utilisation de son API qui concerne Maps. Jusqu’ici, l’utilisation des fonctionnalités de Google Maps était quasiment gratuite.

Mais qu’est ce donc qu’une API ?

API pour application programming interface, désigne un ensemble normalisé de classes, de méthodes ou de fonctions qui sert de façade par laquelle un logiciel offre des services à d’autres logiciels.

Pour faire simple, c’est une interface pour les applications. Par exemple, vous créer un site web pour vendre vos produits. Vous avez besoin d’y ajouter un système de paiement. Inutile de concevoir un code qui prendrais en charge toutes les cartes bancaires, ce serait beaucoup trop difficile et fastidieux. Vous pouvez alors utiliser un système de paiement extérieur comme Paypal et l’intégrer à votre site web. Il suffit d’intégrer l’API de Paypal.

Schéma de fonctionnement de l’API (source: https://developer.ibm.com/apiconnect/2018/01/04/api-api-economy/)

 

L’API Google Maps

Leader dans le domaine, l’API de Google Maps est devenue incontournable pour bon nombre de site web qui l’utilisent pour calculer des itinéraires ou afficher des informations sur un lieu. Par exemple les sites de réservation touristique ou de cartographie GPS personnalisée.

Utilisation de l’API Google Maps par le site Airbnb (source: airbnb.fr)

Néanmoins, cette modification tarifaire ne concerne pas les gros utilisateurs de l’API: ces derniers paient déjà pour l’utilisation massive des données de géolocalisation.

Mais cet outil est également utilisé par bon nombre de petits utilisateurs: startups, développeurs indépendants et TPE-PME…

 

Cette annonce fait l’effet d’une bombe dans le monde des développeurs.

En effet à partir du 11 juin, l’API fournit gratuitement par Google va disparaître au profit d’une nouvelle plate-forme « Google Maps Platform ». L’API fournit par Google subit une refonte avec le remplacement des 18 API en trois: Maps, Routes et Places. Une nouvelle tarification est également mise en place basé sur les « appels » de l’API Javascript.

Jusqu’à présent, 25.000 « appels » par jour était fournis gratuitement, tandis qu’avec la nouvelle offre tarifaire… c’est 25.000 par mois!

Pour accéder à la plate-forme, il faudra donc une clé API valide et un compte de facturation Google Cloud Platform. La tarification étant basée sur l’utilisation.

Google fait tout de même part de sa grande bonté en offrant « les 200 premiers dollars de valeur » par mois.

Tarification de l’API Maps (Source: https://cloud.google.com/maps-platform/pricing/sheet/)

La question de la dépendance envers le géant du web.

Ce changement brutal dans la politique de Google va affecter des centaines de milliers de pages web. Car à partir de ce 11 juin, les structures qui n’auront pas renseigné leur compte de facturation avec une carte bancaire n’auront plus accès au service.  Les petites structures, bien que n’ayant qu’une centaine d’affichage par mois, se retrouveront donc avec un message d’erreur à la place de leur carte. Google a su créer une sorte de dépendance pour ces utilisateurs pour ensuite imposer un tarif pour continuer a utiliser ses services.

Toutefois cela pourrait sourire aux concurrents de Google tel que Bing Map, Here, Mapbox… Il y aussi des solutions d’alternative open-source avec OpenStreetMap, Leaflet, OpenLayers…

Source:

https://cloud.google.com/maps-platform/pricing/sheet/

https://developers.google.com/maps/pricing-and-plans/?hl=Fr

https://airbnb.fr

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *