Art pictural et ère numérique


On parle de touche. Celle du peintre, tout d’abord. Une manière de barbouiller qui caractérise le style du maître, ses œuvres. David la préférait fine, discrète. Monet, grossière et vive. Question d’école. Puis, on a les touches. Celle d’un clavier d’ordinateur. Celle de l’informaticien, que ce dernier martèle afin de manipuler des données. Un mot et des significations différentes, opposables : le placide coup de pinceau face aux crépitements ardents du clavier.

Pourtant, ces acceptions s’entremêlent aujourd’hui. Entrevus en avril dernier, nous arrivons en ces temps où l’art se numérise, où la donnée devient la gouache. Au-delà des œuvres d’art qui s’amoncellent sur Google Image, la technologie devient un recours de plus en plus récurrent pour exposer. Et les expositions ne manquent pas – ou plus : teamLab : au-delà des limites à la grande halle de la Villette, 1, 2, 3 data à la fondation EDF, Coder le monde au centre Pompidou. Que de noms évocateurs… Notre rapport à l’art change, c’est une évidence. Notre perception des datas, aussi.

Gustave Klimt à l’Atelier des Lumières. © Culturespaces / E. Spiller

Au-delà des limites

Le 13 avril 2018, Gustav Klimt est exposé à l’Atelier des Lumières. Nous sommes le jeudi 20 septembre, l’artiste parade toujours. Le public en demande encore. 650 000 visiteurs depuis l’ouverture1. 5 000 à 7 000 curieux par jours, voguant « dans » les tableaux de l’artiste. Car c’est une spécificité du lieu : les œuvres sont immatérielles. Elles sont des projections monumentales pour lesquelles les projecteurs et les murs deviennent l’encadrement. Les limites physiques du tableau sont transcendées. Culturespaces vise le dépassement des frontières de l’art, « au-delà des limites ». Au-delà de ces frontières, l’art devient environnement. Il devient l’espace. Et les usagers y circulent, comme les cellules d’un « organisme numérique vivant »2.

Coder le monde

De la récolte de données « à l’ancienne ». Data Strings à la fondation EDF. © Victoire Saugnac

L’accès à de nouveaux mondes, à de nouvelles strates artistiques… C’est ce que nous expose 1, 2, 3, data et Coder le monde. Les avancées technologiques bousculent nos appréciations de l’art, mais aussi notre manière de faire l’art. Dans ces terras incognitas, la donnée est un matériel de création. Et le créateur se nomme data designer. De la récolte à l’exploitation – des cartes aux graphiques -, tout est sujet à être magnifier… mais pas figer. Car ces œuvres sont mouvantes. Elles s’actualisent. Elles sont les représentations de notre monde globalisé, hyper-connecté. Les formes se déforment, des visages d’inconnus défilent, des photos d’inconnus déroulent. Ainsi, le monde numérique explore le monde physique. Coder le monde disaient-ils.

Peintres ou data designers, musées des beaux-arts ou musées d’art numérique… Ils sont les représentants de conceptions divergentes du beau. Si le succès des expositions numériques est révélateur des tendances à venir, nous avons encore la chance de profiter d’eux tous. Il ne s’agirait pas de réduire l’art en un simple amas de chiffres, ou aux rais clairs d’un projecteur. Gardons un peu de texture.


1. Culturespaces, « Atelier des Lumières – prolongation de l’exposition Gustav Klimt », [en ligne], https://www.culturespaces.com/fr/atelier-lumieres-prolongation-lexposition-gustav-klimt (page consultée le 21 septembre 2018)

2. La Villette, « teamLab : au-delà des limites », [en ligne], https://lavillette.com/evenement/teamlab/ (page consultée le 21 septembre 2018)


Source :
Pages consultées le 21 septembre 2018.
Antoni A., « Gustav Klimt enlumine l’Atelier des Lumières », Exponaute, 24/05/2018, [en ligne], http://www.exponaute.com/magazine/2018/05/24/gustav-klimt-enlumine-latelier-des-lumieres/
Xavier-Morvan V., « L’immersion fait un carton », Stratégies, 17/09/2018, [en ligne], http://www.strategies.fr/etudes-tendances/tendances/4017465W/l-immersion-fait-un-carton.html
Didier P., « Qu’est-ce que le métier de data designer ? Réponses avec Henri-Olivier », Pyramid, 29/09/2017, [en ligne], https://blog.pyramyd-formation.com/quest-metier-de-data-designer-reponses-henri-olivier/
Fondation EDF, « 1 2 3 Data », [en ligne], https://fondation.edf.com/fr/expositions/1-2-3
Centre Pompidou, « Code le monde », [en ligne], https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cdAr58R/rnAg56a
Saugnac R., « Quand design et data ne font qu’un, à la Fondation EDF », L’Usine Digitale, 31/07/2018, [en ligne], https://www.usine-digitale.fr/article/en-images-quand-design-et-data-ne-font-qu-un-a-la-fondation-edf.N726659

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *