Aix-Marseille-Provence, smart métropole de demain


La métropole d’Aix-Marseille-Provence est une métropole regroupant le territoire métropolitain autour de Marseille et d’Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône. Créée le 1er janvier 2016 par la loi MAPTAM (Modernisation de l’Action publique Territoriale et de l’Affirmation des Métropoles), elle est issue de la fusion de six intercommunalités afin de mettre fin à la fragmentation administrative du territoire. Il s’agit donc d’un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre. Moins de 3 ans après sa création, la plus vaste métropole de France impulse sa transition numérique et se projette parmi les grandes smart-cities. Déjà, les 7 200 entreprises du numérique y réalisent 8 milliards de chiffre d’affaires et concentrent 55 % des emplois régionaux du secteur.

 

Des smart cities : Aix-en-Provence

A l’image de la grande smart métropole dont elle fait partie, la ville d’Aix-en-Provence entend s’affirmer comme l’une des villes les plus innovantes sur l’un des aspects qui a fait sa réputation depuis fort longtemps : celui de la qualité de vie.

Classé à la deuxième place des villes françaises où il convient de s’installer en 2017 pour « bien vivre » par la société MoveHub, la ville veut axer son développement sur l’amélioration et le fonctionnement de la ville grâce aux nouvelles technologies. Cette en cela que la ville véritable smart cities, à fait naitre des projets innovants tels que « TheCamp », « Aix Smart Places»

 

Aix Smart Places

Inspiré de l’initiative «Réinventons nos places» à Paris, le projet collecte des données urbaines autour d’Aix-en-Provence (bruit, circulation, pollution, température, opinion des citoyens, etc.) afin d’apporter la réponse adéquate et mieux gérer les budgets. Le but final étant d’améliorer les résidents et les utilisateurs.

Les équipements connectés équipés de micro-capteurs installés sur plusieurs sites à Aix-en-Provence collectent 5 types de données principales: qualité de l’air, îlots de chaleur, bruit, circulation piétonne et éclairage intelligent.

source: https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?mid=1EL5nn0f7Ds3wmvIFZs_0GxW0nn0&ll=43.52357468230328%2C5.420585226124217&z=14

Les données collectées sont ensuite transmises à des start-up chargées d’apporter des solutions à ces problématiques inhérentes aux activités des centres urbains, qu’il s’agisse de gestion des flux de déplacement piéton ou automobile, d’éclairage public, de propreté, de mise en œuvre de mesures antipollution si nécessaire ou de gestion des places de parking ou de stationnement, pour ne citer que ces quelques exemples. Une fois traitées et analysées elles sont restituées à la municipalité, lui fournissant une vision globale pertinente, du fonctionnement de la ville. C’est en cela   Aix smart places  constitue un véritable outil d’aide dans le processus décisionnel local en matière de planification urbaine.

Les données traitées sont également partagées avec les habitants d’Aix-en-Provence et les utilisateurs de la ville à titre expérimental – notamment artistique – dans le centre-ville. Celles-ci permettront à terme au développement de programmes d’innovation ouverte de créer de nouveaux services ou produits et programmes encourageant l’autosuffisance afin que les citoyens eux-mêmes puissent trouver des solutions aux problèmes de leur ville!

 

Les étapes du projet

Mai 2017 – Avril 2018: Phase 1.  Mise en place des bases techniques et des premiers cas d’utilisation de l’expérience (configuration de l’infrastructure, installation de capteurs, implémentation de modèles de retour d’informations).

Mai 2018 – Fin 2018: Phase 2.

  • Utilisation des données collectées pour apporter des solutions aux problèmes identifiés par la ville et les réactions des habitants.
  • Extension des cas d’utilisation.
  • Mise en place d’un laboratoire vivant à partager et co-créer avec les résidents autour de l’expérience.
  • Appel à projets pour trouver de nouvelles start-up innovantes afin de « valoriser » l’expérience et de développer des solutions aux problèmes identifiés.
  • Organisation d’un datathon pour explorer de nouveaux services utiles pour les résidents / la ville.
  • Déploiement du projet de ruches connectées pour créer un « bio-indicateur » de la qualité de l’environnement en étudiant le comportement des abeilles.

 

 


Sources:

« Aix Smart Places ». s. d. Thecamp. Consulté le 19 octobre 2018. https://thecamp.fr/project/aix-smart-places.

« Aix-en-Provence accélère sur la smart city en lançant les « Aix living Places » ». 2017. GoMet’ (blog). 1 décembre 2017. https://www.go-met.com/aix-en-provence-accelere-smart-city-en-lancant-les-aix-living-places/.

« METROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE ». s. d. Smart City Marseille 2018 (blog). Consulté le 19 octobre 2018. https://evenement.latribune.fr/smartcity-marseille-2018/metropole-aix-marseille-provence/.

« SUPPLÉMENT PARTENAIRE – La France connectée : Aix-en-Provence : la smart city au service d’une meilleure qualité de vie ». 2018, 7 février 2018. https://www.lemonde.fr/la-france-connectee/article/2018/02/07/aix-en-provence-la-smart-city-au-service-d-une-meilleure-qualite-de-vie_5253382_4978494.html.

« Voici le Top 10 des villes où il faut s’installer pour bien vivre ». s. d. LCI. Consulté le 19 octobre 2018. https://www.lci.fr/conso-argent/top-10-des-villes-ou-il-fait-bon-vivre-bordeaux-aix-en-provence-lyon-2020454.html.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *