Quel serait l’état de l’air en Flandre sans véhicules diesel ?


En septembre 2015, l’industrie automobile a été secouée par un scandale lié à la modification frauduleuse des émissions polluantes provenant des véhicules diesel du constructeur Volkswagen. L’ « Affaire Volkswagen » (ou « dieselgate »), révélée par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) accuse le constructeur allemand d’avoir installé un « logiciel truqueur » lors des tests d’homologation des véhicules afin de réduire consciemment les émissions d’oxyde d’azote (NOx) et de dioxyde de carbone (CO2) émanant de certains moteurs diesel.

Le Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek (Vito, que l’on pourrait traduire par Institut Flamand pour la Recherche Technologique) a publié une étude (relayé par la suite sur le site internet du quotidien flamand De Standaard le 3 octobre 2018) en se basant sur les données recueillies par plus de 20 000 capteurs de dioxyde d’azote (NO2, appartenant à la famille des oxydes d’azote) présents sur l’ensemble du territoire flamand.

 

Cartographie des concentrations de NO2 sur l’ensemble de la Flandre

 

Le résultat de cette étude réside dans une cartographie interactive de la qualité de l’air en Flandre. Cette carte met en parallèle les concentrations de NO2 dans l’air actuellement ainsi qu’une estimation de cette concentration si les seuils d’émissions de gazs polluants avaient été respectés par les constructeurs automobiles.

Estimation de la concentration de NO2 avec des véhicules diesel aux normes sur l’ensemble de la Flandre

 

Résultat: les émissions moyennes de NOx (contenant le gaz nocif NO2) en Flandre en 2015 auraient été de 44% inférieures à ce qu’elles sont actuellement. Les plus grandes concentrations se trouvant à proximité des principaux axes routiers, une amélioration de la qualité de l’air serait le plus visible au niveau de ces espaces.

Estimation à l’échelle de la ville d’Anvers et de Gant

 

L’étude a été poussée plus loin et le scénario où plus aucun véhicule diesel ne serait en circulation dans le territoire a été envisagé. Cela diminuerait de deux tiers les concentrations de NO2 directes.

Estimation du teneur en NO2 dans l’air sans véhicules diesel en 2020

 

En envisageant qu’une interdiction totale de la circulation des véhicules diesel soit opérée d’ici 2020, l’objectif fixé par la Directive du Parlement Européen et du Conseil du 14 décembre 2016 pour la Belgique d’une réduction des émissions de NOx de 41% par rapport à 2005 pour les années 2020-2029 serait atteint pour les oxydes d’azote.

 

 

Sources:

Le Point, « Le dieselgate, un scandale industriel bien encombrant », mise en ligne le 18 juin 2018, consulté le 10 octobre 2018.
https://www.lepoint.fr/automobile/securite/le-dieselgate-un-scandale-industriel-bien-encombrant-18-06-2018-2228231_657.php

Boeykens Tina, Renson Ine, « Hoe zou Vlaanderen er uitzien zonder gesjoemel met dieselwagens?, De Standaard, mise en ligne le 3 octobre 2018, consulté le 10 octobre 2018
http://www.standaard.be/cnt/dmf20180924_03779996

Curieuze Neuzen Vlaanderen, « Hoe gezond is de lucht in uw straat? », De Standaard, consulté le 10 octobre 2018
http://www.standaard.be/curieuzeneuzen/map/#8.36/51.033/4.3

http://googlemapsmania.blogspot.com/2018/10/if-car-companies-hadnt-lied-about-diesel.html

DIRECTIVE (EU) 2016/2284 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 14 décembre 2016 concernant la réduction des émissions nationales de certains polluants atmosphériques
https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32016L2284HYPERLINK « https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32016L2284&from=EN »&HYPERLINK « https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32016L2284&from=EN »from=EN

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *