Qfield, un carnet de terrain électronique


Il est évident que pour créer tout projet, il est nécessaire de récolter de la donnée. L’acquisition, sur le terrain, de données peut désormais être facilitée grâce à l’application Qfield. L’objectif est d’embarquer un projet « allégé » de QGIS sur le terrain. Cela permet de recueillir de la donnée (point de vue photographique, inventaires des milieux humides, cartographie d’habitat…). C’est une application téléchargeable sur des téléphones ou tablettes équipés d’Android.

Construire son projet dans QGIS

Pour pouvoir utiliser cette application, il faut construire son projet dans QGIS. Vous aurez un affichage correspondant à votre affichage QGIS sur votre PC. Afin de faciliter la navigation dans Qfield, il faut rendre identifiable les couches sur lesquelles vous souhaitez saisir nos données. Les couches non identifiables ne seront pas éditables. QField ouvre une interface simplifiée dans laquelle vous êtes limité essentiellement à la mise à jour des données contenues dans votre projet.

Source photo : Capture d’écran d’un projet du Parc Naturel Régional du Vexin Français (PNRVF)

Pour se repérer facilement sur le terrain, il est préférable d’ajouter un fond de carte pour une utilisation hors-ligne. En effet, les smartphones ou tablettes n’ont pas toujours accès à internet.

Le projet QGIS complet, il faut juste faire un copier-coller du projet et des couches dans la tablette pour que l’application Qfield puisse l’ouvrir.

Source photo : Capture d’écran d’un projet du PNRVF

Une fois sur le terrain, un point GPS représentant votre position vous suit en temps réel, ce qui est très pratique pour retrouver des emplacements peu accessibles de votre projet.  Il est ensuite possible, grâce aux couches existantes de compléter des informations supplémentaires (l’emplacement où vous avez pris une photo, dessiner un polygone car vous avez trouvé une mare à cet endroit…). Vous recensez donc la donnée en temps réel sur le terrain. Cela permet ainsi de gagner du temps et d’être plus précis.

Une fois de retour au bureau, vous refaites un copier-coller du projet et des couches sur votre ordinateur pour ainsi récupérer vos données prises sur le terrain et les manipuler ou les modifier via QGIS.

Source : https://www.sigterritoires.fr/index.php/qfieldle-dispositif-mobile-de-qgis-pour-android/

https://aura-wiki.lpo.fr/doku.php?id=wiki:sig_bdd:qfield:installation_et_parametrage

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *