Le SIG intervient pour la gestion d’incendie en Californie


Suite aux derniers événements survenus en Californie, je souhaite faire un point sur le rôle du SIG dans la gestion des catastrophes naturelles, notamment des incendies.
Les SIG se sont rapidement montrés indispensables pour les pompiers et services SDIS américains lors de l’incendie en novembre, ces dernières semaines.

Quelque chiffres clés pour nous montrer le bilan de cette catastrophe :

Près de 18 000 pompiers ont été déployé
59 000 hectares ravagé dans le nord et près de 40 000 hectares au sud de l’État
Plus de 10 000 bâtiments ont été rasé
Plus de 250.000 personnes ont reçu l’ordre d’évacuer
49 personnes portées disparues
85 morts

En effet, pour mener à bien leurs missions de lutte contre l’incendie, de prévention et d’évaluation des risques technologiques et naturels, d’organisation des moyens de secours, le SIG leur est d’une aide précieuse.

JOSHUA STEVENS / NASA EARTH OBSERVATORY

Le pouvoir du SIG

Les SIG permettent de faire l’analyse spatiale des tendances et la mise en relief des priorités en matière de protection. Le personnel responsable de la sécurité nationale peut alors rapidement se faire une idée des résultats et des actions à mettre en place. En fait, les SIG transforment les données en un outil de prise de décisions. Le SIG permet notamment une meilleure anticipation des interventions, puisque les pompiers disposent des informations avant même le départ des engins sur le lieu d’intervention. Ils permettent aussi une meilleure connaissance du secteur, connaissance primordiale notamment pour les pompiers qui interviennent en dehors de leur secteur. Ainsi que :

  • Une analyse prospective des risques
  • Disposer de données opérationnelles à jour
  • Produire des atlas
  • Analyser les risques potentiels et les comparer à la couverture opérationnelle du SDIS
  • Faire un rapport  sur les interventions 

Puis le SIG permet de répondre aux questions telle que :

Où se trouve l’intervention ?
Quelles sont les ressources disponibles les plus proches et les plus adaptées ?
Quel est le chemin le plus rapide et le plus optimum ?
L’utilisation de carte numériques apportent aux équipes qui interviennent des informations indispensables comme : la localisation des points d’eau, la position des engins, des établissements répertoriés, des bornes d’appels d’urgence. Elles leur permettent surtout de disposer d’une information toujours à jour et sous les mains, dans les voitures par exemple.

Les sources:

California Fire Tracker . The San Francisco Chronicle. https://projects.sfchronicle.com/2018/fire-tracker/.

Statewide Incidents Map. Google My Maps. https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1HacmM5E2ueL-FT2c6QMVzoAmE5M19G

Brinklow, Adam. « Northern California wildfires map 2018 ». Curbed SF, 8 août 2018. https://sf.curbed.com/maps/california-fire-wildfire-fire-map-northern-2018.

SIG pour le SDIS : Etude de cas & exemples Esri France. https://www.esrifrance.fr/SDIS.aspx.

SIGMAG & SIGTV.FR – https://www.sigtv.fr.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *