Une cartographie des loyers parisiens selon les stations de RER


L’accessibilité aux transports en commun détient une place importante sur la variabilité du prix de l’immobilier. Après l’édition de sa carte des valeurs locatives de bureaux par station de métro à Paris (4ème édition en juillet 2018), le cabinet de conseil en immobilier d’entreprise Cushman & Wakefield publie pour la 2ème fois la carte des valeurs locatives de bureaux des 249 stations de RER d’Ile-de-France par m² et sur un an. Cette analyse permet notamment déjà d’observer le prix des loyers sur les nouveaux tronçons du Grand Paris Express.

Des disparités importantes 

La cartographie montre une amplitude très importante des valeurs locatives des bureaux tant à Paris qu’en banlieue. Ces valeurs varient entre 80 et 580 €/m²/an pour les stations de RER. Les prix des loyers des bureaux desservis par le métro parisien restent financièrement plus attractifs avec une moyenne de 350 €/m²/an contre une valeur moyenne de 220 €/m²/an pour les bureaux situés à proximité des stations de RER. Cependant, il y a un différentiel assez important, notamment pour la ligne du RER C qui conserve la valeur locative la plus élevée (Musée d’Orsay à 580 €/m²/an) mais également l’une des plus faibles (Dourdan à 90 €/m²/an). La ligne RER C est, en moyenne, la ligne la plus chère (250 €/m²/an) et la ligne D la moins chère en moyenne (200 €/m²/an).

Une valeur moyenne de 215 €/m²/an sur l’ensemble du réseau RER (249 stations), à comparer à 365 €/m²/an sur l’ensemble du réseau du métro parisien (302 stations).

Le Grand Paris Express : un boom immobilier

La mise en service du réseau du Grand Paris Express s’échelonnera de 2025 à 2030. Ce nouveau réseau de transport fera l’objet de la mise en place de 200 km de lignes automatiques, soit autant que le métro actuel, et 68 gares pour transporter plus vite 2 millions de voyageurs chaque jour. Le Grand Paris Express sera mis en service entre 2025 et 2030. Il a entrainé un bond sur les ventes de logements anciens de l’ordre de 36% en 2017 près des gares de celui-ci. Selon l’étude, les loyers du futur Grand Paris Express sont compris aujourd’hui entre  130 et 180€/m²/an. A l’avenir, le différentiel de valeurs locatives entre les zones Paris/proche périphérie et celles qui accueilleront les futures gares du Grand Paris sera de l’ordre de 20% à 50% selon les lignes. De nouveaux quartiers vont se déssiner, associant logements de diverses catégories, commerces, bureaux et équipements.

Sources :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *