Cartographie des océans


Les océans et leurs fonds marins sont encore des grands inconnus de notre planète. Notamment lorsque l’on sait que seulement 5% des abysses ont été étudiés.

Cependant, ces espaces si peu accessible par l’Homme peuvent désormais être observés par les nouvelles technologies.

En effet, à travers différents instruments de mesures les mers et océans peuvent être numériquement étudiés.

 

Une nouvelle application d’analyse

 

Le logiciel libre Ocean Data View (ODV) permet de « visualiser les analyses issues de prélèvements par bouteilles effectués à différentes profondeurs le long du trajet d’un bateau ».

Les relevés sont multiples et les données obtenues peuvent être croisées entre elles. Ainsi, un relevé peut nous renseigner sur les températures, la salinité, la profondeur…

A ces données peut s’ajouter tout un travail de visualisation. Les carte, les graphiques ou encore les coupes topographiques ponctuent les relevés ce qui favorisent les lectures.

 

Source : ODV

Cette application à l’avantage de coupler plusieurs types de sources de données. En effet, la principale source est celle de la banque WOCE (World Ocean Circulation Experiment). Il s’agit d’une base de donnée renseignant des données maritimes à partir de 1998 jusqu’en 2002.

Cette première base permet d’observer les variations et les évolutions des océans.

Il s’agit d’un avantage non négligeable qui  représente un bon moyen de mesurer les changements climatiques pouvant avoir plusieurs utilités :

  • Observation du déplacement des courants marins.
  • Impact sur la faune (Présence micro-mollusque…)
  • Localisation du réchauffement des eaux du globe.
  • Prévoir de potentielles aléas (Notamment avec la prévision des cyclones).
  • Analyse de la qualité des eaux.(Présence de plastique ou autres polluants).

 

Source : Google image

Un partage des données pour l’ensemble des océans

Des données personnelles ou en provenance d’autres organisations peuvent être téléchargées et visualisées sur ce logiciel au travers de format Shapefield ou Text. Ainsi, il y a un réel partage des données entre les utilisateurs et ceci à différents emplacement du globe.

Par ailleurs, un catalogue de visualisation est disponible à travers l’application ODV. Pouvant être assimilé à des Dataviz, l’application permet d’analyser des données tout en disposant d’un visuel agréable. Ce travail dans la visualisation est un apport notable surtout si les représentations se destine au grand public.

Seul bémol, les données disponibles et partagées peuvent souvent être espacées dans le temps et ne permettent pas de faire des analyses complètent en temps réel. Cela s’explique également par le nombre limité de contributeurs.

Source :

http://acces.ens-lyon.fr/acces/logiciels/applications/ocean-data-view-odv

http://www.ewoce.org/data/index.html

https://odv.awi.de/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *