OneWeb: le projet de l’internet universel pour 2022


Selon Internet World Stats, au 25 mars 2019, environ 45 % de la population mondiale (soit environ 3,4 milliards de personnes) n’a pas d’accès à internet. Donner un accès à l’ensemble de la population mondiale au réseau Internet est un enjeu important et une nécessité tant ce système se révèle profitable et d’utilité publique. Pour pallier à ce problème, de nombreux projets misent sur la création de constellations de satellites. On peut citer la constellation d’O3b qui est déjà en service et comprenant 12 satellites, d’autres projets prévoient de mettre des centaines de satellites en orbite, voire des milliers comme c’est le cas de Google et SpaceX.

Illustration d’une constellation de satellites; source: European Space Agency

Le projet OneWeb initié en 2014 par l’entrepreneur américain Greg Wyler ambitionne  de réduire le « fossé numérique » dans le monde. Il promet « un Internet pour tous » par l’intermédiaire d’un réseau haut-débit universel.

Le 27 février 2019, ce sont les 6 premiers satellites qui ont été lancés « avec succès » depuis le Centre spatial européen de Kourou en Guyane française.

C’est la société française chargée de la commercialisation et de l’exploitation des systèmes de lancement spatiaux Arianespace qui a pris en charge le lancement de ces satellites (d’une masse estimée à 150 kilos), qui orbiteront à seulement 1 000 kilomètres de la Terre. Le lancement des 6 premiers satellites représente la première étape de la phase initiale consistant à 21 lancement opérés par le consortium européen grâce à la fusée Soyouz, d’ici 2020.

 

Schéma d’un satellite OneWeb ; source: Airbus Defence and Space

Selon Arianespace, « la constellation initiale OneWeb sera constituée d’environ 650 satellites et pourra augmenter pour atteindre plus de 900 satellites afin de répondre à la croissance de la demande mondiale ».

Pour fournir ce réseau internet haut débit sur l’ensemble de la surface terrestre, les 650 satellites prévus originellement suffisent, mais à terme, l’objectif est de déployer un nombre de satellites plus important et de faire de la fourniture du haut débit pour « les écoles, les bateaux, les avions, et de connecter de vastes étendues de la planète ignorées par la fibre » une priorité, comme l’indique Adrian Steckel, le directeur général de OneWeb à la BBC.

On dénombre aujourd’hui environ 2 000 satellites en service en orbite, volant à différentes altitudes, et un nombre légèrement plus élevé d’engins spatiaux hérités qui ont cessé leurs opérations. Si plusieurs méga-constellations sont lancées, cela augmentera considérablement la population d’objets en orbite et les experts s’inquiètent du risque de collision.

Une étude récente (sponsorisée par l’Agence spatiale européenne et soutenue par Airbus) a révélé que les nouveaux réseaux devraient désorbiter les anciens vaisseaux spatiaux redondant dans les 5 ans au risque de causer une sérieuse augmentation de la probabilité que des objets se heurtent.

 

 

Sources:

Site d’Internet World Stats
https://www.internetworldstats.com/stats.htm

Auclert Fabrice, « OneWeb : c’est parti pour l’Internet par satellite ! », le 27 février 2019, Futura Sciences
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/airbus-defence-space-oneweb-cest-parti-internet-satellite-58644/

AFP, « Une fusée Soyouz met sur orbite les six premiers satellites de la constellation OneWeb », le 28 février 2018, Sciences et Avenir
https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/six-satellites-en-orbite-pour-la-constellation-oneweb_131826

Amos Jonathan, « OneWeb launches mega-constellation pathfinder satellites », le 27 février 2019, BBC
https://www.bbc.com/news/science-environment-47374246

De Blomac Françoise, « OneWeb : premier lancement réussi pour les satellites qui vont connecter tout le monde à Internet », le 4 mars 2019, Décryptagéo

OneWeb : premier lancement réussi pour les satellites qui vont connecter tout le monde à Internet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *