Discovery by Mindstrong: l’application qui révèle la santé mentale des utilisateurs


Mindstrong Health est une start-up fondée à Palo Alto, en Californie, par trois médecins (Paul Dagum, Tom Insel et Duncan Reece). Ces derniers tentent de prouver que notre intérêt porté sur nos smartphones peut aider à traiter certains problèmes médicaux comme la dépression, la schizophrénie, les troubles bipolaires, les états de stress post-traumatique et la toxicomanie.

Mindstrong Health, basé dans la Silicon Valley, se démarque dans le monde de la santé numérique. Son application, Discovery, basée sur la recherche sur le fonctionnement cognitif, peut aider à détecter des schémas de santé mentale troublant en collectant des données sur la manière qu’a un individu d’utiliser son smartphone. Une fois qu’un patient a installé l’application, celle-ci collecte des informations sur la façon dont les utilisateurs tapent ou défilent sur leur smartphone et les utilise dans un algorithme d’apprentissage automatique afin de déterminer si les données permettant de prédire leur état émotionnel. Mindstrong Health l’a déjà utilisé dans des contextes et des essais cliniques contrôlés, dont l’un dirigé par une société développant des antidépresseurs et l’autre réalisé dans une clinique de traitement à la kétamine.

L’application est disponible sur le Google Play Store et l’App Store d’Apple, mais elle nécessite un code de participant pour y accéder.

Extrait de la page de présentation de l’application sur le Google Play Store

Selon les recherches de Mindstrong Health, la minutie apparemment banale avec laquelle on interagit avec son téléphone offre des indices étonnamment importants sur la santé mentale. Grâce aux détails fournis par l’application, le médecin du patient ou un autre responsable de soins reçoit une alerte lorsque quelque chose ne va pas, puis peut s’adresser au patient en envoyant un message via l’application (les patients peuvent également l’utiliser pour envoyer des messages).

Si la méthode de Mindstrong Health fonctionne, elle pourrait être la première à réussir à transformer la technologie de notre smartphone en aide aux patients souffrant d’un large éventail de troubles cérébraux chroniques, voire à trouver des moyens de les diagnostiquer avant qu’ils ne commencent.

Néanmoins est-ce que l’application tient ses promesses ? Il n’y a aucun moyen de le savoir. Presque personne en dehors de la société n’a la moindre idée si cela fonctionne. Presque aucune donnée sur la qualité de la technologie de Mindstrong Health n’est disponible pour les observateurs indépendants. La plupart des principales promesses ou revendications de la société ne sont pas encore corroborées par des données publiées et révisées par des pairs, amenant certains experts à se demander si la technologie est fiable.

 

Sources:

Metz Rachel, « The smartphone app that can tell you’re depressed before you know it yourself », le 15 octobre 2018, MIT Technology Review
https://www.technologyreview.com/s/612266/the-smartphone-app-that-can-tell-youre-depressed-before-you-know-it-yourself/

Sheridan Kate, « A startup’s bold plan for a mood-predicting smartphone app is shadowed by questions over evidence »; le 4 octobre 2018, STAT

A startup’s bold plan for a mood-predicting smartphone app is shadowed by questions over evidence

Site internet de Mindstrong Health

Home

Page descriptive de l’application Discovery by Mindstrong sur le Google Play Store
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mindstrong.health.discovery

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *