Cartographie des points chauds de Tchernobyl par drones


Cartographie des points chauds de Tchernobyl par drones

Une étude récemment lancée pour étudier les points chauds de Tchernobyl

Depuis la sortie de la série Tchernobyl diffusée sur HBO, un nombre grandissant de touristes affluent dans la zone d’exclusion de l’ancienne centrale nucléaire ukrainienne qui a explosé le 25 avril 1986 contaminant une grande partie de l’Europe (IRSN s. d.). En 2019, le site est pourtant toujours contaminé par des substances radioactives à fortes concentrations. Le lieu doit donc être davantage contrôlé et sécurisé. En avril dernier, une équipe de chercheurs de l’université de Bristol a expérimenté une méthode de détection de « points chauds » radioactifs sur une portion de la zone d’exclusion de la centrale (Barker 2019). L’étude consistait à cartographier au moyen de drones aéroportés la concentration de substances radioactives dans une zone de 15 km2 située au minimum à 10 km à la ronde de la centrale.

Image 1: Création de carte de chaleur lors d’un survol de drone avec système LiDAR (Source: HelicoMicro.com)

 

Des drones pour cartographier les zones les plus contaminées

La campagne de mesure a nécessité 50 survols de drones pendant 10 jours. Ces drones étaient équipés d’un système de rayon laser pulsé appelé LiDAR pour déterminer la localisation des points chauds et d’un spectromètre de rayon gamma pour évaluer la teneur en rayonnement radioactif dans ces mêmes points chauds (Boyer 2019). Les chercheurs ont d’abord cartographiés le village de Buriakivka, puis une forêt de 10 km2 appelée « Forêt Rouge » en raison de la couleur des pins morts sur la zone.

Représentation 3D de la radioactivité dans la forêt rouge (Source: Trust My Science)

Sur un des arbres de cette forêt, l’équipe dirigée par Tom Scott a détectée une concentration en substance radioactive cent fois plus importante que la normale (Boisson 2019). Cette campagne de mesure en appellera d’autre pour sécuriser les zones visitables autour de la centrale nucléaire.

 

Bibliographie

Barker, James. 2019. « Bristol Researchers Venture to the Chernobyl Red Forest | South West Nuclear Hub ». Blog de l’Université de Bristol. South West Nuclear Hub (blog). 26 avril 2019. https://southwestnuclearhub.ac.uk/2019/04/26/bristol-researchers-venture-to-the-chernobyl-red-forest/.

Boisson, Thomas. 2019. « Tchernobyl : une observation inédite de la Forêt rouge révèle d’importants hotspots radioactifs ». Trust My Science. 11 mai 2019. https://trustmyscience.com/tchernobyl-drones-revelent-hotspots-radioactifs-foret-rouge/.

Boyer, Floriane. 2019. « Des « points chauds » de radioactivité inconnus détectés autour de Tchernobyl ». Breves. Futura Sciences. 12 mai 2019. https://www.futura-sciences.com/sciences/breves/physique-points-chauds-radioactivite-inconnus-detectes-autour-tchernobyl-648/.

IRSN. s. d. « Impact de l’accident de Tchernobyl en France et en Europe ». Libcast.com. Consulté le 23 juin 2019. https://irsn.libcast.com/tchernobyl/irsn_panache_tchernobyl_commente-mp4/player.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *