La course à la cartographie haute résolution des océans


Environ 80% des océans n’ont toujours pas été explorés, mais grâce à l’intelligence artificielle ceux-ci pourraient être cartographier en haute résolution sous peu.

 

Shell Ocean Discovery XPrize

C’est le pari lancé par une compétition débutée en 2015 visant à la cartographie complète des océans d’ici 2030.

La compétition débuta par une phase de test en Grèce, dans la région de Kalamata, où des équipes triées sur le volet avaient pour objectif de cartographier en 24 heures, et en haute résolution, au moins 250 km² de fonds. Une contrainte en plus a été l’usage d’engins totalement autonome dans la prise de données.

La résolution des images est de cinq mètres, contre un kilomètre en moyenne sur les appareils actuels. Les équipes avaient ensuite 48 heures pour traiter les données et produire des cartes des sols.

 

Une victoire dans des conditions difficiles

Le sous-marin et son navire autonome (https://www.gebco-nf.com/team-gallery)

Au final c’est l’équipe Gebco, signifiant General Bathymetric Chart of the Oceans, qui l’a remporté à l’aide de son navire autonome incluant un sous-marin.

Elle est composée de chercheurs internationaux, professionnels dans différents domaines qui ont su s’unir pour permettre cet exploit.

Tout autant car il a été réalisé dans les conditions extrêmement difficiles en haute mer.

En effet, l’eau salée est corrosive, elle peut donc endommager les véhicules autonomes de manière visuelle mais également technique. En profondeur on retrouve des pressions immenses qui mettent à rude épreuve le sous-marin et ses parois.

Il faut également prendre en compte le manque de luminosité, la difficulté de transmission des signaux de communication entre les appareils autonomes, et surtout les aléas imprévisibles qui peuvent advenir.

 

Objectif : préservation des écosystèmes

Afin de pouvoir préserver un milieu que l’on ne connait pas il est nécessaire de comprendre son fonctionnement, le visualiser. C’est tout le but de cette mission, comprendre pour mieux protéger.

Tout en gardant en tête la possibilité de faire des découvertes scientifiques majeurs, et inattendues. Et pourquoi pas l’Atlantide.

 

Bibliographie :

https://www.gebco-nf.com/

Mayer N., « Océan : cartographier les fonds marins en HD en un temps record, un défi », FuturaPlanète, 04 juin 2019, disponible à cette adresse : https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/ocean-ocean-cartographier-fonds-marins-hd-temps-record-defi-76319/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *