La mobilité de demain : simplicité, rapidité et sécurité?


Qui n’a jamais rêver de conduire des véhicules normalement puis de s’envoler sans changer de véhicule? Les mobilités sont en train de changer, de se développer à une vitesse inouïe et nous les verrons bientôt dans des essais. Même si ces essais se poursuivent en ce moment même dans le but de perfectionner les véhicules de demain, on peut déjà imaginer quelle sera la mobilité de demain.

La voiture autonome, c’est le mode de transport qui est le plus médiatisé. Cette voiture pourra vous transporter d’un point A vers un point B sans difficultés et sans avoir besoin de se préoccuper de la conduite. Dans la réalité, on observe qu’il existe une classification du niveau de d’autonomie d’un véhicule.

Description du niveau d’autonomie des véhicules

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme on peut le percevoir à travers le document ci-dessus mais aussi dans l’ambition des constructeurs automobiles, la volonté est d’arriver à une complète autonomie en toutes circonstances des véhicules. Mais aujourd’hui, nous sommes encore à produire des véhicules généralistes de niveau 2 ou 3. On pense notamment à Tesla, qui produit des véhicules que l’on considère « autonome » mais on oublie que derrière ce mot, le conducteur doit toujours garder ses mains sur le volant et être concentré sur la route. Nous nous rapprochons petit à petit des véhicules en complète autonomie mais des accidents sont encore trop présents comme la perte de contrôle du véhicule qui ne reconnaît plus les lignes de démarcation alors qu’on est sur l’autoroute par exemple.

Ceci nous amène à penser encore plus loin, pour se diriger vers les taxis volants ou l’Hyperloop. L’Hyperloop correspond à un train positionner en souterrain qui relierait les plus grandes villes d’un continent. Ce train se démarque par une très grande vitesse et naviguant dans un ‘tube’. Enfin, on pourrait aussi parler des taxis volant : ces taxis se développent de plus en plus et devrait permettre de réduire la congestion en zone urbaine. Nous pouvons prendre comme exemple le Lilium Jet qui grâce à ses 36 moteurs électriques permettrait de transporter des clients facilement et rapidement.

Image du projet de l’Hyperloop

Le lilium jet 2 prévu pour 2025

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l’ensemble des mobilités de demain, il y a un objet qui pourra tous les relier : le smartphone! Il est déjà très présent au quotidien mais on le verrait à l’avenir comme l’objet incontournable (applications liées à la mobilité, banque, etc…). Nous voulons connecter tout les objets entre eux mais ceci peut présenter un risque de sécurité: dans le cadre de la voiture, une personne pourrait très bien prendre le contrôle du véhicule à distance et provoquer un accident! Il ne suffit que de quelques connaissances et de mauvaises intentions pour provoquer ce type de désastre. Pire encore, pourquoi ne pas prendre le contrôle d’un avion de ligne? La connectivité, on le sait, sera essentielle dans le futur mais cela peut aussi être un danger pour les individus et remet en cause notre ambition de vouloir créer de plus en plus d’objets et machines connectés. Une sécurisation poussée sera nécessaire et les métiers tournant autour de la cybercriminalité seront très demandés et pourvoyeurs d’emplois.

Bibliographie:

_ Soula Claude, En 2049, je me transporte en un clic !, L’Obs, le 17 mai 219, en ligne:

https://www.nouvelobs.com/2049/20190517.OBS13062/en-2049-je-me-transporte-en-un-clic.html

_ D. Christian, Taxi volant à décollage vertical : Lilium dévoile son prototype à cinq places, GNT, le 18 mai 2019, en ligne:

https://www.generation-nt.com/lilium-taxi-volant-decollage-vertical-cinq-places-actualite-1964988.html

_ FUTURA TECH, Voiture Autonome, en ligne:

https://www.futura-sciences.com/tech/definitions/voiture-voiture-autonome-15601/

_ CAA, les véhicules autonomes, en ligne:

Les véhicules autonomes

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *