Hkmap, la carte interactive au service des manifestants hongkongais


Une carte qui permet aux manifestants hongkongais d’éviter les obstacles mis en place par la police, c’est le but de Kuma (pseudo) lors de la création de sa carte interactive HKmap mise en ligne en août 2019. 

HkMap durant la manifestation du 31 août 2019 Source : https://qz.com/1700205/real-time-maps-warn-hong-kong-protesters-of-poliec/

Contexte de création

En mars 2019 de grandes manifestations explosent à Hong Kong, région administrative spéciale de la République Populaire de Chine. Le peuple se positionne contre l’amendement de la loi d’extradition mais rapidement le mouvement prend de l’ampleur. De nombreux conflits explosent entre manifestants et policiers. Cette réaction violente des forces armées ne fait qu’attiser davantage la flamme contestataire des populations. Ainsi, afin de permettre au mouvement de s’organiser, Kuma crée une carte interactive qui permet de suivre les mouvements des manifestants et des policiers en temps réel.

Une symbiologie communicante

Symbiologie utilisée sur HkMap https://qz.com/1700205/real-time-maps-warn-hong-kong-protesters-of-poliec/

Si de nos jours on retrouve de nombreuses cartes en ligne de conflit tels que LiveUmap, HkMap ressort de par sa forte position politique et son interface simple et très communicative. En effet, le concepteur a fait le choix d’une symbiologie très imagée via des « emojis » représentant les obstacles de manière très intuitive ; l’emoji goutte d’eau représente les canons à eaux des policiers par exemple. La compréhension rapide de la carte est essentielle pour conserver une bonne organisation du groupe pendant les manifestations.

Des informations de qualité

Si la lisibilité de la carte est un élément important, son utilité repose sur la qualité des informations qu’elle transmet. Pour pouvoir produire une carte en temps réel, HKMap s’appuie sur une communauté transmettant les données directement sur la plateforme. Il suffit de s’inscrire et de passer la vérification d’identité via l’application de communication Telegram pour pouvoir renseigner la carte. Cependant, il existe un contrôle de sécurité pour s’assurer de la qualité des informations transmises. Une équipe de modérateurs vérifie les informations avant publication via les renseignements d’autres usagers. En cas de fausses informations répétitives, l’usager peut-être radié de la plateforme.

Un site qui ne se laissera pas fermer !

HkMap est une carte permettant de soutenir un groupe se positionnant contre l’État, ainsi elle doit constamment lutter contre les tentatives de fermeture du site. Pour se protéger des cyber-attacks, Kuma a fait appel au Projet Galileo développé en 2014 par la société Cloudflare. Le but principal de ce projet est de permettre aux « groupes vulnérables » (Galileo, 2019) de pouvoir s’organiser de manière sécurisé sur Internet.

Sitographie 

HkMap de Kuma [En Ligne] consultée le 24 septembre sur : https://hkmap.live/

HOLVECK.M (2017) « Liveumap, les crises dans le monde », Veille Carto 2.0 [En Ligne] consulté le 25 septembre 2019 sur : https://veillecarto2-0.fr/2017/12/07/liveuamap-crises-monde/

HUI.M (2019) « Real-time maps warn Hong-Kong protesters of water canons and riot police », Quartz [En Ligne] consulté le 24 septembre 2019 sur : https://qz.com/1700205/real-time-maps-warn-hong-kong-protesters-of-poliec/

Project Galileo [En Ligne] consultée le 25 septembre sur : https://www.cloudflare.com/galileo/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *