L’ALKEBU-LAN : à quoi ressemblerait l’Afrique si elle n’avait pas été colonisée ?


C’est la question que s’est posé l’artiste suédois Nikolaj Cyon, qui après près d’un an de recherche nous propose ici une cartographie originale d’une Afrique qui n’aurait donc jamais été découpé par les Européens. Cette carte de l’ALKEBU-LAN, appellation la plus ancienne d’origine africaine pour désigner l’Afrique, se situerait en 1844, soit 40 ans avant la conférence de Berlin pour le partage et la division de l’Afrique. 
Bien que cette réalisation ne soit pas l’œuvre d’un historien de métier, elle reste intéressante et pertinente à plus d’un titre. En effet, elle nous donne à réfléchir sur les aspects complexes des civilisations, de l’impérialisme, du racisme, et même sur notre perception actuelle du monde. C’est ce que nous essayerons de démontrer au travers de cet article. 


Figure 1 : ALKEBU-LAN 1260 AH par NIKOLAJ JESPER CYON

 

Réalisation et choix de représentation 

Pour réaliser cette carte, Nikolaj Cyon va se baser sur différents éléments historiques et géographiques propres à l’Afrique à cette période. Les premiers éléments de son analyse sont les Empires et Royaumes historiques. Il s’agit dans son étude des territoires qui sur la période de 1300 à 1844 après JC étaient dotés d’un gouvernement centralisé. Ces pseudo-gouvernements contrôlaient alors des territoires les plus vastes. Par la suite, il approfondit sa recherche en s’appuyant sur des noms de cultures qui habitaient une région depuis un certain temps. Et pour finir, il complète ces informations en se basant sur les groupes linguistiques existants dans les différentes régions. 
En ce qui concerne les éléments plus visuels de l’exercice cartographique, Nikola Cyon se veut le plus fidèle possible à la réalité aussi bien du point de vue des dimensions que de l’imaginaire idéologique de l’époque. Par conséquent, il va inverser le Sud et le Nord (idée inspirée des anciennes cartographies islamiques) et utiliser la projection azimutale équivalente de Lambert en lieu et place de celle de Mercator (standard européen). Enfin, Tombouctou est choisi sur la carte comme le lieu où passe le méridien zéro au lieu de Greenwich à Londres.

 

Scénario proposé et hypothèses d’évolutions 

Dans le scénario présenté par Cyon, l’Europe ayant été dévastée par la peste noire du XIVème siècle et presque anéantie avec 4/5 de sa population tuée, n’aurait pas pu coloniser l’Afrique, laissant place à une domination du monde par la Chine et les peuples musulmans. On aurait également pu assister à l’explosion de la production de tissu de raphia dans l’Empire du Congo ce qui aurait conduit à l’industrialisation de cette région et bien d’autres par la suite.
Si ce présent alternatif était une réalité possible, il reste cependant très éloigné de notre réalité à nous. Si l’on veut se rapprocher le plus de la réalité en n’occultant qu’un seul fait de l’histoire qu’est la colonisation, on pourrait faire face à un scénario légèrement différent. C’est celui-ci qui est défendu par la bloggeuse & Youtubeuse Crazy Sally. Dans cette carte, l’Europe reste donc souveraine mais à l’inverse de coloniser le continent africain, elle établit des relations commerciales avec ce continent, avec des points d’échanges principaux le long des côtes africaines. Cela aurait été ainsi bénéfique pour les royaumes installés ou proches des territoires côtiers. Ces Royaumes auraient ainsi obtenu les ressources nécessaires pour s’étendre et dominer l’Afrique. Voici la carte présentée par Crazy Sally :

 

Figure 2: illustration it’s Crazy Sally

 

Bibliographie

« Africa, Uncolonized: A Detailed Look at an Alternate Continent ». Big Think, 11 novembre 2014. https://bigthink.com/strange-maps/africa-uncolonized.
« Harvard WorldMap ». Consulté le 24 septembre 2019. http://worldmap.harvard.edu/.
« Nikolaj Jesper Cyon ». Nikolaj Jesper Cyon. Consulté le 24 septembre 2019. https://www.cyon.se.
« (5) ET SI L’AFRIQUE N’AVAIT JAMAIS ÉTÉ COLONISÉE? | CRAZY SALLY “ET SI” #1 – YouTube ». Consulté le 24 septembre 2019. https://www.youtube.com/watch?v=e6oRjtujOrU&t=256s.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *