L’accident de Lubrizol met il en question la sureté des sites Seveso en France?


Le 26 Septembre, les rouennais se sont réveillés abasourdis à la vue d’un panache de fumée inhabituel qui ne présageait rien de bon.                                                       

Respiration difficile, eaux au couleur troublantes, résidus noirs, écoles fermées… Ils découvraient ce jeudi matin que l’une des plus grandes usines pétrochimiques de la ville avait pris feu : l’usine Lubrizol. En effet Lubrizol est une usine de fabrication et de vente d’additifs et fluides .  Il fait partie de ces nombreux sites classés Seveso seuil haut de la France.

Qu’est ce qu’un site classé Seveso ?

« Les sites classés Seveso sont des installations industrielles qui ont une activité liée à la manipulation, la fabrication, l’emploi ou le stockage de substances dangereuses ».  Elles sont classées selon deux seuils « Seveso seuil bas » et « Seveso seuil haut » . Ils  doivent respecter des exigences en matière de prévention et de sureté.

En effet, suite  à  la catastrophe écologique et sanitaire  qui a frappé Seveso une commune de l’Italie le 10/08/1976. Les états européens ont mis en place des directives.Ces dernières renforcent le contrôle des pouvoirs publics sur les activités industrielles présentant des risques technologiques majeurs. La 1ère directive Seveso date de 1982, le Seveso II de 2000 et le Seveso III  de 2012.

SOURCE: Alvarez @conce1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sites Seveso : quelles mesures de sécurité ?

Les sites Seveso sont des sites sous hautes surveillances. Ils sont dotés de PPRT (Plans de prévention des risques technologiques). En effet Les PPRT permettent  de renforcer la maîtrise  de l’urbanisme autour des sites à haut risque. Ils permettent aussi d’exproprier ou de prescrire des travaux de renforcement des bâtis dans ces zones. De plus ils obligent les industriels à réduire les risques à la source dans les usines. Ils doivent informer la population des activités de l’entreprise.

Malgré toutes ces mesures, l’usine Lubrizol a pris feu le jeudi 26. Et même si l’explosion n’a pas fait de morts, les substances brûlées inquiètent autant que la réaction de la population face à cette catastrophe. Dans de pareilles situations le confinement est souvent le plus préconisé.Or, on  pouvait voir sur  les réseaux des selfies et vidéos, des personnes s’exposant à cette fumée sans savoir ce qu’elle contient. Ce genre de comportement soulève des interrogations ; Étaient ils  préparés à agir comme il fallait lors de catastrophe comme celle-ci? Et ont ils conscience de leur vulnérabilité?Autant de  questions qui pointent des défaillances autour des sites Seveso.

Sitographie

http://www.natura-sciences.com/environnement/quest-ce-quun-site-classe-seveso;

htmlhttps://www.seveso.be/fr;

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/pollution/isr-rse/l-accident-de-lubrizol-pointe-plusieurs-defaillances-autour-des-sites-seveso-en-france-147758.html

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *