Ishkur’s Guide, expérimenter l’évolution de la musique électronique


De quoi parle-t-on ?

Ishkur’s Guide To Electronic Music est un site web fondé en 1999 par Kenneth Taylor. C’est un guide qui répertorie (presque) l’ensemble des genres et sous-genres qui émergent depuis le début du XXème siècle au sein de la musique électronique. Il a été récemment mis à jour pour évoluer vers sa version 3.0, pour incorporer de nouveaux styles musicaux et revisiter l’interface de navigation

Interface de l’Ishkur’s Guide

Expérience visuelle et sonore

Aujourd’hui, le site compte 166 genres musicaux recensés et comprend plus de 11.000 samples. On peut y voir une arborescence qui débute au début du XXème siècle avec le style « experimental ». De plus, les genres sont accompagnés d’une description. Il en ressort une classification globale très complète. On pourra ensuite naviguer à travers les années et les genres pour expérimenter la musique électronique.

Description des genres musicaux

L’intérêt de la carte est l’illustration sonore qui accompagne l’arborescence des genres, puisqu’un lecteur de musique est intégré à l’application. Il est ainsi possible de visualiser les évolutions multiples des genres mais aussi d’écouter ces changements grâce à la carte interactive.

Si le site développe l’arborescence des genres musicaux dans le temps et des sous-genres qui en découlent, il permet aussi d’écouter l’évolution de chaque style dans le temps. Les frises sont découpées par année, et chaque portion temporelle est illustrée par plusieurs extraits. Plus une portion est lumineuse, plus elle comprend d’extraits à écouter.

La luminosité des portions est un indicateur du nombre d’extraits disponibles pour une année

Limites du guide

De l’aveu même du créateur du site, l’arborescence comprend des limites. Dans la FAQ du site, qui recense les « questions non posées », Taylor Kenneth répond à la question « les liens entre les genres sont-ils pertinents ? » par la négative : « Pas vraiment, toute musique est influencée par ses contemporains bien plus que par son propre passé. Illustrer ces relations rendrait cependant la carte illisible. La cohérence est préférée à la précision. Cela simplifie l’expérience de l’utilisateur ».

Sources

https://music.ishkur.com/#, consulté le 17/09/2019.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *