Mappy intègre une dimension écologique dans son comparateur de déplacements


Vous connaissez sûrement déjà tous Mappy… LE service français gratuit de cartographie et de calcul d’itinéraires disponible sur navigateurs Internet, mobile ou tablette. Véritable assistant de mobilité, il permet aux utilisateurs de comparer 13 modes de transport, des propositions de déplacement en voiture et en moto, avec ou sans péage, avec prise en compte du trafic en temps réel et historique sur 5 ans, en autocar longue distance, covoiturage, train et avion pour les trajets longue distance, en véhicule partagé (VTC, taxi, scooter), vélo personnel ou libre-service, transport en commun ou à pied pour les trajets courte distance. Mappy revendique 11 millions de visiteurs uniques par mois et environ 340 millions de visites en 2018.

Depuis Septembre 2019, Mappy a intégré l’empreinte carbone à son comparateur de déplacements se dotant alors d’une dimension « ecofriendly ». L’impact environnemental des trajets des utilisateurs est donc pris en compte ! Cette démarche s’inscrit dans une promotion de la mobilité durable.

« Au-delà de l’innovation technologique, nous souhaitons aussi que notre service soit porteur de propositions pour l’évolution de notre société. À l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, il nous paraît primordial de nous inscrire dans une démarche globale de promotion d’une mobilité éco-citoyenne et pérenne et de proposer aux Français des alternatives pour des déplacements moins polluants », souligne Florence Leveel, directrice générale de Mappy.

Mappy précise qu’il s’agit d’une « première version », d’une « brique nouvelle », qui a « vocation à s’enrichir et s’affiner ».

Exemple d’utilisation de Mappy avec l’empreinte carbone intégrée.

Quelle méthode de calcul ?

La méthodologie de calcul de l’émission CO2 des trajets est calculée selon les facteurs d’émission de chaque transport. C’est donc la distance de l’itinéraire en kilomètres multipliée par les émissions de CO2 du transport par kilomètre. Si la distance en kilomètres n’est pas connue, la référence utilisée est la distance à vol d’oiseau entre le point de départ et le point d’arrivée. Lorsque l’itinéraire cumule plusieurs modes de transports, alors l’émission de CO2 de l’itinéraire est une somme de l’empreinte de chaque mode selon leur propre facteur d’émission.

Ceci selon certaines données de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) et de la SNCF pour le train.

Lien vers les références et sources de calcul : https://www.oui.sncf/aide/calcul-des-emissions-de-co2-sur-votre-trajet-en-train

http://carlabelling.ademe.fr/chiffrescles/r/moyenneEmissionCo2Gamme

http://carlabelling.ademe.fr/chiffrescles/r/venteParGamme

https://www.gaz-mobilite.fr/voiture-gpl/

http://www.mappy.com

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *