UPS déploie son projet de livraison par drone à grande échelle !


Une certification convoitée

Le 1er octobre 2019, un communiqué de presse a été publié annonçant que la filiale UPS Flight Forward avait obtenu l’approbation de la Federal Aviation Administration (FAA) afin de devenir une véritable compagnie aérienne de drones civils. En effet, le géant américain de la livraison (UPS) est devenu la première société à obtenir cette certification. Devançant Amazon mais également d’autres grands noms tels que Google et FedEx pour ce qui représente le premier accord de cette importance autorisant la mise en place d’une ligne aérienne spécialement pour la livraison par drone.

 

 

Cette certification va permettre à la société UPS Flight Forward d’envisager le développement d’un service de livraison par drone puisqu’elle peut désormais demander à utiliser les couloirs aériens. Elle ouvre droit au vol de nuit, au transport de marchandises d’un poids supérieur à 25 kg et à la possibilité pour les drones de voler en dehors de la ligne de vue d’un pilote.

Toutefois, ce service de livraison par drone est soumis aux mêmes normes de sécurité que celles des compagnies aériennes. Ces contraintes englobent la formation du personnel qui supervise les vols ainsi que la maintenance et la performance des drones eux-mêmes. UPS va donc devoir établir des procédures de sécurité et codifier des procédures d’urgence pour savoir de quelle façon agir lorsque le drone subit une défaillance technique ou en cas de perte de contact avec celui-ci.

 

La collaboration avec Matternet

En août 2018, UPS avait commencé ses tests en collaborant avec la start-up Matternet, spécialisée dans les drones de livraison autonomes. L’objectif était de parvenir à livrer du matériel aux hôpitaux par voie aérienne. Une phase de test encadrée par la FAA concernant l’hôpital WakeMed situé à Raleigh, en Caroline du Nord (États-Unis) avait alors été lancé.

Afin de réaliser au mieux cette phase de test à WakeMed, le programme utilise un quadcoptère M2 de Matternet, pouvant transporter des charges médicales pesant un peu plus de 2,2 kilos sur des distances allant jusqu’à 20 kilomètres. Pour ce faire, un professionnel de la santé charge un échantillon de sang dans le conteneur sécurisé d’un drone dans l’une des installations proches de l’hôpital. Le drone suivra une trajectoire de vol prédéterminée vers une aire d’atterrissage fixe située dans l’hôpital principal et au laboratoire central de pathologie de WakeMed. Durant tout son vol, le drone sera surveillé par un pilote à distance spécialement formé.

Une fois cette phase de test terminée, le résultat est sans appel. La société UPS semble avoir vu juste, les hôpitaux ont un réel besoin en termes de rapidité au niveau du transport de matériel de soin et de médicaments.

 

Aujourd’hui, la majorité des échantillons et des spécimens médicaux transportés au sein du système de santé de WakeMed le sont par des véhicules aériens de livraison. Le transport par drone ouvre de nouvelles possibilités pour la livraison urgente et délicate des hôpitaux. Cela permet d’éviter les retards sur les routes, d’accroître l’efficacité de la livraison des médicaments, de réduire les coûts tout en améliorant les chances de survie des patients. Avec la certification Part 135 Standard, la société peut opérer un nombre illimité de drones, ce qui va lui permettre d’étendre rapidement ses services vers d’autres secteurs que celui des C.H.U, ou de la santé d’une manière générale. Cependant il reste encore du chemin avant de pouvoir livrer aériennement des organes à transplanter

 

 

 

 

La collaboration avec la start-up Matternet va donc se poursuivre. En effet, UPS envisage aussi de proposer ses services afin d’effectuer des livraisons entre entrepôts. Les clients particuliers, quant à eux, devront patienter encore un peu avant de voir un drone déposer leurs colis chez eux.

 

Et en France?

En 2016, la Direction générale de l’aviation civile a autorisé DPDgroup, réseau international de livraison de colis de La Poste, à utiliser une ligne commerciale de 15 km dans le Var. Le drone a aujourd’hui effectué 190 vols avec une réussite de 95%.

Malgré ces bons résultats, il reste une différence notable avec le géant américain. Le drone de la Poste est encore piloté par des hommes, contrairement à celui utilisé par UPS.

 

Sources:

https://sciencepost.fr/ups-autorise-a-deployer-son-projet-de-livraison-par-drone-a-grande-echelle/

https://www.usine-digitale.fr/article/ups-recoit-l-autorisation-de-realiser-des-livraisons-par-drone-aux-etats-unis.N870525

https://www.lesnumeriques.com/drone/livraison-par-drones-ups-recoit-la-certification-de-la-faa-n141281.html

https://www.presse-citron.net/les-drones-de-livraison-dups-prennent-leur-envol-aux-etats-unis/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *