Quand les SIG créent des oeuvres d’art .


Savez vous que 70% de la planète est couvert d’eau? Même si vous le savez , avez une idée de la répartition de cette masse d’eau? Robert Szucs, lui le  sait et nous le fait decouvrir.  Robert Szucs est un  hongrois, géographe et spécialiste dans la conception des cartes via SIG notamment QGIS. Ses dernières cartes, de véritables œuvres d’art ont fait le tour du monde ces derniers semaines. En effet, cet Hongrois s’est donné pour mission de cartographier toutes les rivières du monde. A des échelles différentes; ce dernier vient de sortir, une série de cartes multicolores représentant les bassins versants du monde .

C’est quoi un bassin versant?

Selon le dictionnaire de l’environnement un bassin versant est une entité géographique spatiale qui concoure à l’alimentation d’un cours d’eau. En d’autres termes, le bassin versant est la partie du territoire qui regroupent toutes les eaux qui convergent vers le même cours d’eau. Ce cours d’eau peut être une rivière, un lac, un fleuve ou une mer.  En outre les bassins versants sont des territoires drainés par un même fleuve, ses affluents et les rivières et qui se déversent vers la mer par une embouchure, un estuaire ou un delta.

Que montrent ces cartes?

Baptisées ¨les veines de la terre¨,par les medias, les cartes de Robert Szucs montrent avant tout à quel point les eaux recouvrent la terre. Les couleurs ne sont pas neutres, dans certaines des cartes elles représentent la profondeur ou l’absence des eaux. Et les épaisseurs des traits sont en fonction  de l’ordre de supériorité des flux. C’est à dire, les lignes les plus épaisses sont celui du cours d’eau principale                                                                                                                                                                                                                                                                              Si l’on prend par exemple la carte de la France. On identifie facilement les Cinq principaux fleuves, le Rhin, le Rhône, La seine, la Garonne et le Loire.

Un travail fastidieux partit d’un hobbies comme l’affirme l’auteur. Pour ce dernier ,l’étude de  la cartographie des rivières a toujours été une passion. Et que grâce aux SIG,   il avait la possibilité de partager sa pension avec le monde en créant des cartes les plus scientifiquement correctes, colorées et nouvelles dans la plus haute qualité possible. En outre on peut dire que c’est chose faite, les cartes de Robert font le tour du monde et montrent une fois de plus l’utilité des SIG.

Sitographie

Site Web de SciencePost et de MainScience

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *