Une cartographie citoyenne du réchauffement climatique


Fin décembre 2018, quatre ONG – Greenpeace, Oxfam, la Fondation Nicolas Hulot et l’association Notre affaire à tous – lançaient une pétition en ligne contre l’État français pour inaction climatique. En quelques jours, celle ci  recueillit plus de deux millions de signataires. Au-delà de cette mobilisation sans précédent, c’est par la voie judiciaire que les ONG ont choisi d’attaquer l’État. et ont assigné l’État français devant le Tribunal administratif de Paris le 14 mars 2019 avec pour but de  faire reconnaître devant la loi l’obligation pour l’État de mettre en place des actions pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C.

Un an après les associations ont décidé de lancer un appel à témoignages concernant les changements climatiques observés en France par les citoyens à leur échelle. Dans un communiqué de presse, elles expliquent : « un an plus tard, aucune réaction de l’État et aucune décision à la hauteur du défi climatique n’est constatée. Et pourtant, les rapports scientifiques rappelant l’urgence à agir n’ont pas manqué en 2019 ».

Via ce qui est nommé le Retard du siècle.  les associations font de nouveau appel aux citoyens pour témoigner des effets du changement climatique et ainsi documenter les conséquences de l’inaction de l’État.

Les citoyens deviennent des témoins du climat

Pour ne pas faire retomber l’espoir , les ONG viennent donc de lancer leur acte II. Les associations invitent les citoyens à devenir des « Témoins du climat » en révélant les impacts du changement climatique dans  leur vie. L’objectif est de créer une cartographie de ces impacts, de la canicule , des inondations ou encore la disparition des forêts.

Pour participer, il  est possible d’apporter son  témoignage de deux manières : sur les réseaux sociaux,sur Twitter, Facebook, WhatsApp ou Instagram en témoignant via le  hashtag #TémoinDuClimat. et/ou sur la carte des impacts climatiques. l’objectif est de recueillir le maximum  de  témoignages de températures hors normes d’incendies, de la disparition d’espèces animales ou végétales ou de tout autre phénomène lié aux changements climatiques. mais également de son anxiété vis a vis des effets directs du changement climatique.

La carte des impacts climatiques.

Il est également possible  alimenter la carte des impacts climatiques, en ligne sur le site de l’Affaire du Siècle. Ou on peut  déclarer :

  • Être inquiet, mais ne pas subir directement les effets directs des changements climatiques.
  • En subir les conséquences directes dues  a des changements climatiques extrêmes : canicule, sécheresse, intempéries exceptionnelles, feux de forêt, ouragans, cyclones ou des changements progressifs  comme une augmentation graduelle des températures , un lit qui se tarit ou la disparition d’espèces vivantes
  • Constater les conséquences sur la nature, qu’il s’agisse des plantes, des animaux ou des paysages.

Actuellement les pictogrammes affichés sur la carte interactive, il est possible de lire tous les témoignages déjà collectés et validés. À ce jour, le site recense déjà plus de 15 000 témoignages quelques jours seulement après l’appel lancé le 18 décembre. il est possible d’accéder a celle ci sur le site de l’affaire du siècle.

https://laffairedusiecle.net/temoin-du-climat/

Sources:

Site de l’Affaire du Siècle : https://laffairedusiecle.net/temoin-du-climat/

Alternativi.fr : https://alternativi.fr/l-affaire-du-siecle-temoignez-des-effets-du-changement-climatique-pour-alimenter-le-recours-contre-l-etat/277

Consoglobe.fr : https://www.consoglobe.com/affaire-du-siecle-appel-temoin-du-climat-cg

Carte :  Novethic.fr https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/l-affaire-du-siecle-acte-2-apres-la-petition-les-temoins-du-dereglement-climatique-a-l-appel-148066.html

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *