Smart building : cartographier l’intérieur des bâtiments


Les smart building et smart offices sont des secteurs parmi ceux qui se développent le plus ces dernières années. Ceux-ci visent à faciliter « l’utilisation des équipements et des services, et en mettant en relation les employés. » (Morel Arnaud, 23 janvier 2020).

Dans ce cadre, l’entreprise Téolys a créé un outil cartographique d’intérieur baptisé Géolys. Cet outil s’appuie sur la base de données  libre OpenStreetMap. La première étape à réaliser est le dessin des locaux et quand celui_ci est terminé, l’outil Géolys va ajouter de l’intelligence numérique grâce à des capteurs « de l’Internet des Objets » (IoT). L’Internet des objets correspond à « infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physique ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution » (Futura Tech, n.d.).

L’IoT permet une connecter les objets physiques et virtuels ensembles

Cet outil dispose de ses avantages et de ses inconvénients. L’outil Géolys peut générer des services utiles aux utilisateurs de l’outil mais il peut aussi s’impliquer dans la gestion d’un bâtiment et notamment les coûts qu’il engendre et les incidents qui pourraient se produire. Cet outil s’inscrit dans une directive de « L’Union européenne impose désormais aux nouveaux bâtiments d’avoir une consommation d’énergie quasi nulle d’ici au 31 décembre 2020 (directive 2018/844 sur la performance énergétique des bâtiments) » (Garcia-Montero Célia, 7 janvier 2018). Par ailleurs, l’outil peut être détourné pour en faire un outil « d’espionnage » en contrôlant l’activité des employés de l’entreprise pouvant empiéter sur l’espace privé des individus.

Cet inconvénient a été plus ou moins corrigé puisque selon le président de Tévolys, l’outil respecte les règles imposées par la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) et le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). La localisation des employés ne sont pas stockés et ils sont avertis par l’outil lorsque quelqu’un les géolocalise. Il existe enfin un mode invisible que les employés peuvent utiliser pour empêcher cette localisation. Mais on se doute que la plupart des employés ne voudront pas être espionnés et ceci pourrait nuire au fonctionnement en lui-même de l’outil. L’outil Géolys est aujourd’hui déployé dans 28 sites dont des locaux de l’entreprise PSA et dans les aéroports de Paris (ADP).

Bibliographie :

_ Morel Arnaud, 23 janvier 2020, Le dijonnais Tévolys mise sur la cartographie intérieure pour révolutionner la vie au bureau, Traces Écrites, en ligne:

https://www.tracesecritesnews.fr/actualite/le-dijonnais-tevolys-mise-sur-la-cartographie-interieure-pour-revolutionner-la-vie-au-bureau-159963

_ Géolys, n.d., Géolys, c’est 5 fonctionnalités essentielles au confort des occupants, tévolys, en ligne:

https://www.geolys.io/

_ Garcia-Montero Célia, 7 janvier 2018, Avecl’IoT et l’IA, bureaux et bâtiments intelligents ne font plus qu’un, JDN, en ligne:

https://www.journaldunet.com/economie/immobilier/1419639-avec-l-iot-et-l-ia-bureaux-et-batiments-intelligents-ne-font-plus-qu-un/

_ Futura Tech, n.d., Internet des objets, Futura Sciences, en ligne:

https://www.futura-sciences.com/tech/definitions/internet-internet-objets-15158/