Où en est la couverture cartographique de la Terre par Google?


Les services de cartographie numérique Google (Maps et Earth) sont aujourd’hui connus de tous.

Lancé en 2005, à la suite au rachat de la start-up Where 2 Technologies, le service Google Maps propose aujourd’hui une cartographie en ligne incorporant plusieurs fonctionnalités comme la recherche de localisation, la création d’itinéraire, la visualisation d’un lieu avec Street View, l’accession à des images satellitaires ou encore la recherche de ce qu’on appelle des points d’intérêts comme un restaurant, un musée, etc…. En complément de Google Maps, il existe aussi Google Earth. Ce logiciel permet une visualisation de la Terre grâce notamment à un assemblage de photographies aériennes et satellitaires. Celui-ci offre entre autres, une visualisation en 3D des bâtiments, des outils de mesures principalement pour des mesures de distances entre deux points ou encore un simulateur de vol.

Simulateur de vol dans Google Maps

Le directeur du produit Google Maps, Ethan Russell a dit « Imagery is at the core of everything we do. We think of it as the foundation of the entire mapmaking process. » (Nieva Richard, 13 décembre 2019). Les ingénieurs de Google ont annoncé avoir pris en photo 16 millions de kilomètres soit environ « 400 fois le tour de la Terre » (Mirelli Anthony, 17 décembre 2019)  rien que pour leur service StreetView. En réalité, ce sont « 98 % de la surface habitée de la Terre » (Grumiaux Mathieu, 16 décembre 2019) qui seraient recouvert par les données photographiques. Les ingénieurs ont voulu faire ressortir les éléments les plus importants comme les bâtiments et les routes. Ces bâtiments peuvent être considérés comme des points de repère pour les utilisateurs du service. Les 2% manquant correspondent pour la plupart à des zones isolées comme certaines régions d’Afrique ou des zones de conflits ou contestées comme au niveau de la frontière entre les deux Corée.

Voiture StreetView de Google

Ceci en dit long sur la volonté de Google d’écraser toute concurrence par rapport aux services cartographiques. Le service cartographique d’Apple, Plans, vient tout juste de lancer de son outil de visualisation des rues et cet outil n’est pour le moment disponible que dans les grandes villes américaines. La cartographie proposée par Google est donc quasiment complète et est en avance sur tous ses concurrents. Enfin, nous finirons par dire que la cartographie numérique est en constante évolution entre la disparition d’anciennes routes et l’apparition de nouvelles ou la modification du tissu urbain.

Bibliographie :

_ Grumiaux Mathieu, 16 décembre 2019, Grumiaux Mathieu, 16 décembre 2019, Clubic, en ligne:

https://www.clubic.com/internet/univers-google/google-maps/actualite-879797-google-earth-couvre-98-planete-habitee.html

_ Mirelli Anthony, 17 décembre 2019, Google Maps couvre désormais 98% des zones habitées de la terre, rtbf, en ligne:

https://www.rtbf.be/tendance/techno/detail_google-maps-couvre-desormais-98-des-zones-habitees-de-la-terre?id=10389818

_ Nieva Richard, 13 décembre 2019, Google Maps has now photographed 10 million miles in Street View, Cnet, en ligne:

https://www.cnet.com/news/google-maps-has-now-photographed-10-million-miles-in-street-view/

Laissez un commentaire