L’usage des SIG pour mieux gérer les réseaux d’égouts


Les réseaux d’égouts ont toujours représenté des enjeux centraux d’hygiène et de salubrité pour les sociétés et leur développement. Aujourd’hui ces réseaux sont confrontés à de nouvelles problématiques. Les SIG sont perçus comme des outils majeurs de gestion et de développement de ces systèmes complexes.

Des nouveaux enjeux

Emily Constantine Mercurio, PDG et co-fondatrice de CivicMapper fait état des enjeux auxquels doivent répondre les réseaux d’égouts actuellement aux Etats-Unis :

  • Les débordements combinés d’égouts (Combined sewer overflow) : lors d’épisodes pluvieux intenses et récurrents dans un laps de temps court, les débordements sont fréquents. Ces eaux usées se dirigent alors vers les rivières et océans sans traitement préalables. Combiné au dérèglement climatique, ces débordements sont plus fréquents car les épisodes de précipitations sont plus intenses et récurrents.
  • Des installations potentiellement vétustes : les matériaux utilisés, les dimensions des canalisations, leur état d’usure… Les installations ne sont pas toutes à-même de recevoir les débits d’eaux générés par nos usages.
  • La gestion des réseaux d’égouts : elle est parfois confiée à une seule communauté, parfois gérée de manière combinée. Cette question de la gestion est centrale pour saisir quelle entité est responsable en cas de pollution, de débordements ou de rénovation du matériel. Il y a aussi des enjeux gravitant autour de l’accès aux données.

Selon elle, la gestion des réseaux d’égouts doit prendre le virage du numérique. Les SIG sont selon elle un impératif dans cette conversion.

Les SIG :  des outils performants pour la gestion de réseaux d’égouts

Utiliser un SIG permet de visualiser de manière dynamique les données. Les gestionnaires du réseau pourront cibler quel tronçon de la structure doit être rénové ou réparé, cela permettra un travail plus précis et moins consommateur de temps. Il sera par exemple possible de bouché l’arrivée d’eau en un point précis afin de faciliter le travail des techniciens sur le terrain. Dans une optique de rénovation, visualiser le réseau à travers un SIG permettra d’accélérer la rénovation, de la rendre plus méthodique. Des économies financières seront réalisées grâce à ces interventions plus précises. 

Le suivi de la donnée est aussi une réelle plus-value permise par les SIG. C’est une des fonctionnalité phare de ces applications : pouvoir retracer le parcours des déchets. Il sera possible de retrouver quel industriel a rejeté plus de polluants que la dose autorisée. Pourront être localisé quels bâtiments en amont produisent des problèmes en aval du réseau. C’est pourquoi la gestion combinée des réseaux est un enjeu majeur pour rendre l’outil SIG performant.

Ce suivi de la donnée peut également être intéressant pour un usage public. Les citoyens pourront suivre le chemin que prennent leurs eaux usées avant d’être relâché dans l’environnement. De la maison à la rivière en passant par la station de traitement, la dimension ludique est énorme. C’est ce que propose l’application Flush It! application lancée en 2017. En entrant son adresse, l’utilisateur peut visualiser quel trajet relie sa maison ou son lieu de travail à la station de traitement. Les distances sont également mentionnées. Les utilisateurs étaient très étonnés de constater la distance que pouvait parcourir les déchets avant d’être traités.

 

Source photo : https://www.civicmapper.com/projects/flushit/

 

 

Sources :

-Geospatial Solutions : http://geospatial-solutions.com/are-your-sewers-gis-ready/

-Bentley : https://www.bentley.com/fr/solutions/wastewater-network-planning-and-design

-Esri : https://www.esri.com/about/newsroom/arcnews/gis-integrates-and-transforms-sewer-operations/

Laissez un commentaire