L’Urssaf donne l’accès à ses données au public


Au mois de mars dernier, l’Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) a lancé sa propre plate-forme Open-Data. L’objectif de ce portail est de donner l’accès au grand public, aux entreprises, aux journalistes, aux collectivités ainsi qu’au domaine de la recherche aux données produites et récoltées par l’Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales). Les données de l’Urssaf peuvent comprendre par exemple le nombre de salarié ou encore le nombre d’heures supplémentaires réalisée par les travailleurs. Le portail de l’Acoss « open-urssaf » valorisera les données sociales et permettra à des acteurs locaux, demandeurs de ses données par le passé, de les exploiter et leur permettre de suivre notamment l’évolution du tissu économique ainsi que la structure de celui-ci sur un territoire donné. « Le portail Open.urssaf.fr a été bâti sur le logiciel d’Opendatasoft, référencé à l’Ugap. L’éditeur est bien implanté dans le paysage de l’open data avec 300 clients (65% en France) dont la moitié dans le secteur public »

Catalogue des données du portail open-urssaf (URSSAF, n.d.)

Cette plateforme dispose de « 3 grandes fonctionnalités : un catalogue de données, des analyses graphiques des données et une suite d’API et d’outils. » (La rédaction, 12 mars 2020). Tout d’abord, l’onglet « catalogue de données » qui va permettre d’avoir accès à plusieurs jeux de données. Ces données sont brutes et peuvent être exportées sous trois formats : xls, csv et json. Ces données peuvent aussi être exploitées via un API  pour connecter directement les données de l’Urssaf à un SIG par exemple. Mais attention, pour utiliser l’API il faut au préalable signer un contrat de partenariat et remplir certains critères d’éligibilité. Des outils de visualisation de la donnée sont aussi incorporés dans « open-urssaf » et doit permettre à l’utilisateur de visualiser les données rapidement. Enfin, « l’Acoss a choisi d’avoir recours à la licence « open database » (ODbl). En conséquence de quoi, le réutilisateur est libre de partager, copier, distribuer, modifier la donnée. En contrepartie, il doit mentionner la source de cette donnée et la maintenir ouverte. » (Vitard, 16 mars 2020). Ce nouveau portail s’inscrit dans la « démarche générale de facilitation de l’accès au données publiques et a été développé plutôt rapidement puisque la Direction de l’Innovation et du Digital de la maison mère des Urssaf, la Caisse Centrale Accos, n’existe que depuis 18 mois. Comme quoi, avoir de fortes ambitions – et vouloir « valoriser le patrimoine que sont les données sociales pour construire de nouveaux services » en est une belle – peut se faire vite même en France. » (La rédaction, 12 mars 2020).

 

Bibliographie :

_ Gros Maryse, 11 mars 2020, Le réseau des Urssaf ouvre son portail open data de données socio-économiques, le monde informatique, en ligne :

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-le-reseau-des-urssaf-ouvre-son-portail-open-data-de-donnees-socio-economiques-78397.html

 

_ La rédaction, 12 mars 2020, Les données des Urssaf accessibles en open data, news informatique, en ligne :

https://www.informatiquenews.fr/les-donnees-des-urssaf-accessibles-en-open-data-68070

_ URSSAF, n.d., Open.urssaf L’innovation par l’ouverture, en ligne :

https://open.urssaf.fr/pages/home/

_ Vitard Alice, 16 mars 2020, Les données des Urssaf sont désormais librement accessibles, l’usine digitale, en ligne :

https://www.usine-digitale.fr/article/les-donnees-des-urssaf-sont-desormais-librement-accessibles.N940851