Microsoft et son « ordinateur planétaire » pour protéger la planète


Pourquoi ?

Microsoft a lancé récemment sa dernière campagne pour le développement durable afin de soutenir la biodiversité mondiale. En effet, le contexte actuel de propagation du virus rappel le lien entre les espèces, et l’impact de l’homme sur les forêts et autres écosystèmes. Ainsi, 87% des zones humides qui purifient et stockent l’eau de milliers d’espèces ont été réduites. De plus,  on estime qu’un quart des espèces de la planète sont menacées d’extinctions. En outre, Microsoft s’est engagée à protéger plus de terres en réduisant son empreinte opérationnelle dans le monde sur une superficie de 11 milles acres (soit la moitié de Manhattan).

Comment ?

Microsoft veut donc créer une plateforme informatisée basée sur un cloud qui donnera accès à des milliards de données. Des images satellites, de levées terrestre et océanographique géo spatialisées composeront ces données. Il s’appuie sur le programme IA pour la terre de Microsoft d’il y a 2 ans qui a subventionné 500 projets dans plus de 80 pays.  Même si Google et Amazon ont eux aussi investis dans les cloud et l’intelligence artificielle mais jamais à l’échelle que veut atteindre Microsoft.Toutes ces données font parties de données ouvertes « Azure » mises à dispositions des scientifiques des organismes de conservations et d’entreprise cartographiant les espaces ou les terres.

L’objectif  est de :

  • comprendre la densité l’utilisation et la taille des forêts.
  • prévoir les disponibilités en eau et anticiper les risques d’inondations pour aider  les urbanistes et agriculteurs à gérer leurs terres.
  • Fournir des vues du monde entier sur les habitudes des espèces.
  • estimer les stocks mondiaux de carbones pour mesurer la séquestration et gérer les ressources forestières.

Mais ces données actuellement ne sont pas suffisantes et difficilement accessibles. L’objectif de Microsoft est d’en améliorer l’accessibilité et d’en générer davantage. Microsoft a pour ambition « d’aider le monde à atteindre un nouveau niveau de connaissance planétaire pour la prise de décision ». Cet ordinateur « planétaire » fournira des outils d’analyse sophistiqués alimentés par une intelligence artificielle de Microsoft associée à l’expertise géospatiale de ESRI . Esri aide quotidiennement  qui aide à fournir de nombreuses informations pour lutter contre le changement climatique.

Cet ordinateur produira de réels plan d’action selon Dawn Wright ( scientifique en chef chez Esri). Les  organisations pour décider dans quoi investir grâce aux cartes produites, où construire, ce qui devrait être protégé, les compromis entre habitat des espèces et constructions.

sources: https://www.natureserve.org/sites/default/files/mobi-map_full.png

Ce projet repose sur la carte de l’importance de la biodiversité créée par Nature Serve.  Elle montre les espèces en périls dans l’ensemble des Etats-Unis. La géo conception est donc l’objectif vers lequel doivent tendre les secteurs privé et public. Aussi, aux Etats-Unis  plus de 90% de la population vit à moins de 50 km d’une zone importante de biodiversité.

 

Sources:

https://www.natureserve.org/conservation-tools/projects/map-biodiversity-importance

https://blogs.microsoft.com/blog/2020/04/15/a-healthy-society-requires-a-healthy-planet/?ranMID=24542&ranEAID=je6NUbpObpQ&ranSiteID=je6NUbpObpQ-C1C_v1.IMwmX.CUv52bDuA&epi=je6NUbpObpQ-C1C_v1.IMwmX.CUv52bDuA&irgwc=1&OCID=AID2000142_aff_7593_1243925&tduid=%28ir__wynwhagriokftgrhkk0sohz3x32xniek3djiwubx00%29%287593%29%281243925%29%28je6NUbpObpQ-C1C_v1.IMwmX.CUv52bDuA%29%28%29&irclickid=_wynwhagriokftgrhkk0sohz3x32xniek3djiwubx00

https://www.greenbiz.com/article/microsoft-building-planetary-computer-protect-biodiversity