Une autre manière d’utiliser la storymap : un CartoCV pour géomaticien


Un cartoCV

« Si seulement je pouvais mettre cette belle carte sur mon CV ». A un moment donné en tant que géomaticien nous avions été si fiers de notre travail que nous nous sommes posé la question. Si cela n’a pas encore été le cas alors soyez sans crainte, cette question a juste un train de retard. Dans un sens plus global, nous avons parfois envie de mettre certains de nos travaux à la disposition des autres si la confidentialité le permet. Mais pour avoir une vision beaucoup plus prospective, Joseph Kerski, Ph.D. GISP, auteur et éducateur à Esri évoque six raisons pour le faire.

  1. Il montre à votre futur employeur potentiel que vous savez quelque chose sur les outils SIG Web,
  2. Il vous aide à «vous démarquer dans la foule »,
  3. C’est une façon intéressante et engageante de raconter votre histoire,
  4. Il vous fournit une méthode pour partager vos cartes interactives, services et multimédia (vidéos, audio, photographies) d’une manière que les méthodes traditionnelles ne permettent pas,
  5. C’est un excellent moyen de vous encourager à vous tenir à jour dans les outils de Story Maps,
  6. Cela encourage vos collègues et lecteurs à faire de même, diffusant ainsi le géo-amour.

Ces aspects peuvent faire la différence dans une course à un poste de géomaticien selon la qualité des candidatures qui sont étudiées. Il ne s’agit nullement de remettre en question la réalisation d’un CV classique mais de lui ajouter un élément complémentaire qui a toute sa place dans ces quelques lignes où vous mettez toutes vos espérances. Les deux interrogations qui peuvent découler des phrases précédentes sont :

  • Comment faire un CartoCV
  • Comment mettre un travail de ce genre sur mon CV classique

Je commencerai par la deuxième question en disant qu’il suffit d’ajouter une petite section réalisations dans votre CV, ou dans un sens plus « carré » d’utiliser la fameuse section compétences. Ensuite vous y ajoutez le lien qui dirige vers votre storymap avec une petite ligne descriptive : ‘‘Certains de mes travaux’’ par exemple.

 

En ce qui concerne la première elle est abordée ci-dessous.

La storymap d’Esri

Environs 100.000 storymaps sont créées chaque année. Il s’agit un outil qui permet d’associer des cartes interactives à du texte narratif, des images et du contenu multimédia. Comme son nom l’indique la « Story-Map » est un récit cartographique. Il se réalise sans avoir besoin d’écrire une seule ligne de code (sauf si vous le voulez vraiment) et de surcroit fait partie des rares produits opensource du géant mondial de la géomatique. La conception d’une storymap débute avant tout par les principes d’une narration efficace catégorisés en 5 par Esri :

  • Communiquez avec votre public
  • Attirez les gens
  • Choisir la meilleure expérience utilisateur
  • Créer des cartes faciles à lire
  • Mettez l’accent sur la simplicité

Le respect de chacun de ces principes permet de gagner en efficacité dans l’objectif visé par la réalisation de votre storymap. Il existe deux versions de storymaps : la version classique et la nouvelle version.

La nouvelle version est toujours en développement et vise à combiner les possibilités de chaque type de storymap classique en un seul et même type.

Voici quelques exemples de CartoCV, GeoResume et Geoportfolio sur le net.

Joseph Kerski

Renato Salvaleon

 

Ryan Kmetz

 

Leigha

 

Leilei Duan

 

Lionel Todome

 

 

Sources :

https://community.esri.com/community/education/blog/2020/01/09/create-a-story-map-of-your-cv-or-resume

https://storymaps.arcgis.com/stories/472a6ddd582b40b58a5a6af2c30a4573

https://storymaps-classic.arcgis.com/fr/

https://storymaps-classic.arcgis.com/fr/five-principles/

https://www.esri.com/arcgis-blog/products/story-maps/constituent-engagement/things-you-can-do-with-story-maps/

Laissez un commentaire