GNSS Mission Planning


Si aujourd’hui les SIG sont des outils utilisés dans de nombreux domaines d’activités, il est évident que la population d’utilisateurs s’agrandit. En effet, la simplicité d’utilisation et l’ergonomie permettent aux utilisateurs novices de se former à ce genre d’outils. De plus en plus de données sont créées par les utilisateurs et notamment par le biais de la géolocalisation GPS.

En effet, le GPS ou plus précisément le GNSS, sont devenus les outils indispensables, qu’ils soient de nature professionnelle (antenne et récepteur) ou plus commune (localisation des smartphones), pour créer de la donnée sur les SIG.

 

GPS ou GNSS ?

Il convient tout d’abord de différencier les deux termes précédemment cités :

  • Le GPS (Global Positionning System) n’est pas une méthode de localisation mais représente la constellation de GPS américains qui servent au positionnement.
  • Le GNSS (Global Navigation Satellite System) représente la méthode de positionnement se basant sur les différentes de constellations de satellites : GPS, BeiDou, Galileo pour ne citer que les plus connus.

 

GNSS Mission Planning

Afin de prévoir la meilleure réception, il est généralement préférable de préparer sa mission au préalable. Un site internet spécialement dédié à cette pratique existe : GNSS Mission Planning.

Ce site vous permet de connaître les conditions de votre mission selon la date la localisation.

En effet, avant toute chose, une page vous demande les informations concernant votre relevé:

  • Une localisation (en adresse littérale ou coordonnées)
  • La hauteur des masques éventuels (murs, arbres…)
  • L’angle de visibilité voulu (généralement 10 ou 15°)
  • La date de levé prévu
  • L’heure de début du relevé et la durée
  • Et enfin, le fuseau horaire (généralement mis à jour automatiquement selon la localisation de votre relevé)

 

Résultats

Une fois ces informations renseignées, le site vous propose plusieurs informations relatives à votre relevé sous formes de graphiques :

  • Un graphique nommé DOPs pour Dilution Of Precision, qui vous représente les précisions de localisation selon l’heure de votre relevé
  • Un second graphique vous représente le nombre de satellites recevables selon les conditions de visibilités renseignées au fur et à mesure de votre relevé
  • Un troisième graphique vous donne l’élévation des satellites
  • Un quatrième vous renseigne la visibilité des satellites au fur et à mesure de votre mission
  • Un cinquième est une sorte de SIG dynamique sous forme de carte du ciel
  • Le sixième, au même titre que le précédent, est également une carte du ciel mais à l’échelle internationale.

Il convient néanmoins de préciser que le positionnement d’un récepteur nécessite 4 satellites visibles pour un positionnement en trois dimensions et à un moment donné : X, Y, Z, t….

Ainsi, si les SIG sont de plus en plus accessibles aux utilisateurs novices, il est intéressant de vérifier que les conditions GNSS (et non GPS) sont optimales afin d’éviter toute erreur de positionnement.

 

https://www.reseau-teria.com/2020/01/20/positionnement-par-satellites-gnss-gps-galileo-comment-ca-marche/
http://gnssmissionplanning.com/
http://www.cnes-csg.fr/automne_modules_files/standard/public/p11114_9a66ba52868ecd897b20f2c663fcc47ap11114_9a66ba52868ecd897b20f2c663fcc47aAM3_-_Cahier_Positionnement_par_satellite-1.pdf
https://www6.inrae.fr/cahier_des_techniques/content/download/3806/34077/version/2/file/05_CH1_LAHAYE_gnss.pdf