Evaluation environnementale et Cartographie


L’évaluation environnementale est un processus permettant d’intégrer l’environnement dans l’élaboration des documents d’urbanisme ou des projets d’aménagement. Il a pour objectif de fournir des éléments de connaissance environnementale, d’aider aux choix d’aménagement et à l’élaboration du contenu du document d’urbanisme, et contribuer à la transparence des choix et rendre compte des impacts des politiques publiques. 

Cette évaluation est réalisée, à la majorité, par des bureaux d’études en environnement et vise à être interactive, proportionnée, transversale, rétrospective, prospective et territorialisée. C’est ce dernier qui montre que la cartographie a toute son importance lors de la réalisation de cette évaluation. Il est nécessaire de passer par la cartographie pour représenter des données territorialisées.

3 grandes étapes caractérisent l’évaluation environnementale : 

  1. L’état initial de l’environnement qui permet de définir les enjeux et les thématiques du territoire,

Exemple d’une carte des enjeux environnementaux réalisée par le bureau d’étude Rivière Environnement dans le cadre d’une évaluation environnementale en 2017 :

  1. L’analyse des incidences qui s’appuie sur les données. C’est à cette étape que la démarche ERC (éviter, réduire, compenser) entre en jeu et permet de moduler le projet en fonction de l’incidence des différents enjeux sur le territoire,
  1. Le suivi du document d’urbanisme pour savoir si ce qui a été mis en œuvre fonctionne. 

C’est lors de l’étape 1 et 2 que la cartographie permet d’établir un document d’urbanisme efficace et viable sur le long terme tout en prenant en compte les démarches environnementales. À partir de ces deux étapes le bureau d’étude en charge de l’évaluation environnementale va être capable de proposer à la commune (dans le cadre de l’élaboration d’un plan local d’urbanisme) un plan de zonage qui prendra en compte les différents enjeux déterminés comme forts, modérés et faibles, ainsi que les objectifs d’aménagement de la commune. Plusieurs versions de ce plan de zonage pourront être réalisés afin de répondre le mieux aux différents enjeux que porte la commune sur son territoire.

Exemple d’un plan de zonage d’un PLU réalisé par des étudiants dans le cadre du Master 1 Urbanisme parcours paysage, évaluation environnementale et projet de territoire à la suite d’un cours d’évaluation environnementale portant sur la révision fictive du PLU de Rochefort (données fictives). 

(rose = zone U, orange = zone AU, jaune = zone A, vert = zone N)

NB : un PLU est soumis à évaluation environnementale lorsqu’un site Natura 2000 est présent sur le territoire, ou qu’un projet d’aménagement est susceptible d’affecter un site Natura 2000, ou qu’il a été décrété au cas par cas qu’une évaluation environnementale était nécessaire. 

sources :