Ça mousse en Ile-de-France !


Qu’est-ce que c’est ?

« Ça mousse en Ile-de-France », c’est une carte qui fait référence aux brasseries artisanales et aux microbrasseries en Ile-de-France et plus largement, à tous les lieux franciliens où l’on brasse de la bière. Selon cette carte, l’Ile-de-France compterait 136 lieux de brassage de bière en 2021.

 

Le phénomène des microbrasseries vient du Royaume-Uni et a pris de l’ampleur aux Etats-Unis et au Canada à la fin des années 1980. Aujourd’hui, la France est aussi productrice de « bières de terroir » et est même le premier pays de l’Union européenne en nombre de brasseries avec un total de 2 300.

Comment c’est fait ?

Le concepteur de la carte est parti de la base Sirene de l’Insee, qui est en Open Data, à l’échelle de la France. Il a utilisé le code d’activité « NAF1105Z Fabrication de bière » et a extrait l’ensemble des brasseries comptabilisées dans la base Sirene. Partant d’une base de données quantitative, il en a fait un travail qualitatif pour voir si ces points existaient toujours ou n’étaient pas en phase de projet. Il a également complété ces points par d’autres, non pas classifiés en « Fabrication de bière » mais en « Association » ou en « Restaurant ».

 

Rencontre privilégiée avec Simon Carrage, concepteur de la cartographie « Ça mousse en Ile-de-France »

Rencontre avec Simon Carrage, concepteur de la carte « Ça mousse en Ile-de-France »

 

Pourquoi ?

Ce travail sur les brasseries artisanales permet de compléter la série de cartes grand public à l’échelle de l’Ile-de-France de l’Institut Paris Région. Cette série de cartes en format A2 traite de différentes thématiques (lieux de baignade, lieux touristiques étonnants…). La carte fait également partie de la série de cartes « Patrimoine Gourmand en Ile-de-France » qui répertorie les lieux on l’on peut acheter des produits bio.

Pour qui ?

La carte est destinée au grand public et est en libre accès sur le site internet de l’Institut Paris Région en haute définition. Elle parle aux franciliens, notamment car la brasserie porte des valeurs de localisme « Je consomme local, je bois local ». « La bière du terroir » séduit car elle est brassée sur place même si l’on sait pertinemment que ce n‘est pas de l’orge ou du houblon du territoire.

 

Cette carte est présente au concours poster de la Conférence Esri (poster n°7). N’hésitez pas à voter pour elle ! 

 

Sources :

https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/lile-de-france-compte-aujourdhui-136-lieux-de-production-de-biere-contre-2-au-debut-des-annees-2000-4070702

Entretien avec Simon Carrage, géomaticien à L’Institut Paris Région