Le tramway Lyonnais : 1926 vs. 2026


Le tramway de Lyon a connu son apogée aux alentours de 1926, avant d’être remplacé peu à peu par la voiture et le métro. Cependant, cent ans plus tard, un urbaniste de Lyon, Anthony Bostvironnois, s’est intéressé à l’évolution de ce moyen de transport, sur le territoire lyonnais.

 

  • Des cartes anciennes

Dans une optique de vérification de ce à quoi ressemblait le plan du tramway de 1926, cet urbaniste s’est lancé dans la recherche et la reconstitution de cartes anciennes. Les tracés retrouvés ayant nécessités un important travail de reconstitution avec l’aide de spécialiste, ont pu être retranscrits dans une forme de plan du tramway que l’on connaît actuellement.

Entre 1916 et 1935, c’est l’apogée du tramway Lyonnais avec 34 lignes existantes. Arrive ensuite la crise économique des années 20 qui diminue la capacité d’entretien du réseau, ce dernier est ainsi peu à peu démonté.

En 2001, les premières nouvelles lignes de tramway sont mises en circulation. D’ici 2026, on attendrait près de 10 lignes de tram sur le territoire lyonnais.

  • Un réseau moins dense

Les deux cartes permettent une comparaison à 100 ans d’écart du réseau de tramway de la ville de Lyon. Sur la carte de 1926, on peut observer que le tramway s’étend de tous les côtés du centre de la ville, se rendant à plusieurs dizaines de kilomètres de celui-ci. La majorité des lignes se croisaient dans le centre de Lyon, créant un véritable pôle de transport en commun. En 2026, selon les projections, tout le côté Ouest de l’agglomération lyonnaise semble être délaissé par les opérateurs du tramway. En effet, deux lignes à l’Est se rendent à plusieurs dizaines de kilomètres du centre, mais pas à l’ouest.

Durant ces 100 années séparant les deux cartes, certaines lignes sont restées les mêmes, d’autres ont vu leurs itinéraires raccourcis et d’autres ont totalement disparus. Ces évolutions sont dues au remplacement du tramway par d’autres moyens de transport en commun, mais également par la démocratisation du transport individuel.

 

Sources :