La Voie lactée sous un nouveau angle (1ère partie)


La représentation la plus connue de la Voie lactée est celle de l’image ci-dessous. Or, de nombreuses autres existent, dont 4 nouvelles cartes qui ont été publiées ce lundi 13 juin, qui permettent de voir notre galaxie sous des angles bien différents. Ces cartographies spatiales proviennent du satellite Gaïa, consacré à la mesure de la position, de la distance et du mouvement des étoiles et construit par l’Agence spatiale européenne (ESA). Nous ne verrons ici les 2 premières, les 2 autres seront présentées dans un prochain article pour plus de clarté et de simplicité.

Image 1 : Image représentant la Voie lactée, notre Galaxie

Carte n°1, la Vitesse radiale

La publication de données Gaïa 3 de l’ESA nous montre la vitesse à laquelle plus de 30 millions d’objets de la Voie lactée, principalement des étoiles, se rapprochent ou s’éloignent de nous. C’est ce qu’on appelle la « vitesse radiale ». Nous pouvons maintenant voir comment les objets se déplacent sur une grande partie du disque de la Voie lactée.

La rotation du disque, projetée le long de la ligne de visée, est visible par l’alternance de zones claires qui s’éloignent de nous, et de zones sombres se déplaçant vers nous. Plusieurs objets dont la vitesse radiale diffère de celle de leur environnement proche sont visibles par contraste.

Les grands et petits nuages de Magellan, apparaissent sous forme de points lumineux dans le coin inférieur droit de l’image. La galaxie naine du Sagittaire est visible sous la forme d’une faible bande quasi verticale sous le centre galactique.

Cartes n°1 et 2 : Carte de la Vitesse radiale au-dessus, et celle cumulant mouvements propres et Vitesse radiale en-dessous, réalisée par l’ESA en juin 2022.

Carte n°2, la Vitesse radiale et mouvements propres

Cette carte du ciel montre le champ de vitesse de la Voie lactée pour environ 26 millions d’étoiles. Les couleurs montrent les vitesses radiales des étoiles le long de la ligne de visée. Le bleu montre les parties du ciel où le mouvement moyen des étoiles est vers nous et le rouge montre les régions où le mouvement moyen est loin de nous. Les lignes visibles sur la figure tracent le mouvement des étoiles projetées sur le ciel (mouvement propre). Ces lignes montrent comment la direction de la vitesse des étoiles varie selon la latitude et la longitude galactiques. Les grands et petits nuages de Magellan ne sont pas visibles car seules les étoiles avec des distances bien définies ont été sélectionnées pour faire cette image.

Pour conclure

Bien que ces cartographies répondent principalement à des enjeux et analyses techniques, il n’en reste pas moins qu’elles sont très intéressantes même pour le commun des mortels. Elles nous permettent également de mieux relativiser, et de nous faire voyager dans les mystères de l’univers.

Sources