Voyager dans la Voie lactée


Il est réellement possible aujourd’hui de partir en exploration de notre galaxie la Voie lactée. Et ce, grâce à un outil développé par l’agence spatiale européenne (ESA) en 2016, nommé Star Mapper.

Données et processus de création de la cartographie interactive

En 1989, l’ESA a lancé la première mission spatiale dédiée à l’astrométrie, la science de la cartographie du ciel. Le satellite a été nommé Hipparcos, faisant écho au nom de l’ancien astronome grec Hipparque, qui a compilé le plus ancien catalogue stellaire connu au IIe siècle av-JC.

Hipparcos a fonctionné pendant plus de trois ans et un catalogue basé sur ses données, publié en 1997, a eu un impact majeur sur de nombreux domaines de la recherche en astronomie.

Ce catalogue répertorie 117 955 étoiles, rapportant leurs positions avec une précision sans précédent, ainsi que des estimations de leur distance par rapport à nous et des mouvements à travers la Galaxie. C’était une énorme avancée par rapport aux meilleurs catalogues compilés à partir d’observations au sol, qui contenaient des informations sur un peu plus de 8 000 étoiles.

L’application interactive Star Mapper et son expérience utilisateur

La visualisation ESA Star Mapper est une exploration de certains aspects centraux des catalogues d’étoiles astrométriques, en utilisant les données de la mission Hipparcos de l’ESA.

Image n°1 : Visuel du rendu une fois sur l’application interactive

Cette expérience interactive permet aux utilisateurs de se plonger dans ce célèbre jeu de données, en explorant la distribution tridimensionnelle de près de 60 000 étoiles du catalogue Hipparcos. Les étoiles sont visualisées en fonction de leur luminosité. Il est également possible d’afficher leurs couleurs, ainsi que les noms et les constellations mères des étoiles les plus brillantes.

Les utilisateurs peuvent avoir une idée de l’endroit où les étoiles se trouvaient dans le passé et où elles se trouveront dans le futur, en fonction de leurs mouvements mesurés par Hipparcos. Une visualisation du diagramme Hertzsprung-Russell, un outil utilisé par les astronomes pour étudier l’évolution des étoiles, est également fournie.

Pour conclure

Ainsi, pour les plus curieux, il est bien possible d’explorer une partie de notre galaxie, ou plutôt, les étoiles la constituant.

Sources