GPS ou téléphone mobile: Quel outil utilisé pour les collectivités?


Dans les collectivités les emplois et postes sont aussi divers que les tâches à réaliser. Il est possible de regrouper ces postes de manière très simplifié sous deux dénominations: le siège et le terrain. En simplification, le terrain va devoir réaliser et superviser les actions décidées au siège, mais la relation entre ces deux corps de métiers n’est pas forcément verticale, elle peut s’établir comme une relation de continuité mais qui s’enrichit de l’apport de l’expertise de chaque agent. Par exemple, pour le SIG les cartes et les applis mobiles/GPS vont permettre de se repérer sur site, en contrepartie ces agents devront renseigner des données sur SIG, d’où la nécessité d’avoir des outils en mobilité en plus de ceux bureautique augmentant la précision des relevés.

La question se pose alors, quel outil utiliser en mobilité?

Historiquement, dans la plupart des collectivités, la solution des GPS de type trimble a été privilégiée. Cependant les GPS en plus de répondre à un coût important nécessite des manipulations pour l’utilisateur en amont de la sortie terrain pour charger les données et en aval pour les centraliser. Selon le GPS, la précision peut varier mais généralement ils sont de 10 mètres de précision minimum par temps et couvert idéal, précision que l’on peut améliorer à l’aide d’une antenne.

Les solutions mobiles, dont l’essor ne faiblit pas depuis les dernières années, sont beaucoup plus légères dans les procédures de préparation et de centralisation des données. En effet, elles sont quasi-inexistantes pour l’utilisateur hormis télécharger l’application, se connecter et dans certains cas où les zones de travail ne sont pas couvertes par le réseau internet, télécharger des zones « Hors connexion » et envoyer les données une fois de retour sur une zone couverte par le réseau internet. Ces outils sont généralement moins précis que les GPS, mais peuvent être affinée à l’aide d’une antenne.

ESRI développe une gamme de solutions mobile en mobilité couvrant l’ensemble des besoins terrain (planifier, naviguer, comprendre, géo-localiser et collecter). 

Le GPS reste une solution pour les domaines nécessitant une haute précision notamment la détection de réseaux.