La lutte contre les vélos volés s’organise 1


Vols de vélo, un fléau strasbourgeois …

Pour lutter contre les vols de vélo, une carte interactive a été créée par une internaute Strasbourgeoise. Ce fléau concerne près de 6500 vélos par an au niveau de la CUS. (Communauté Urbaine de Strasbourg).

L’objectif de cette carte interactive ? Identifier les endroits les plus sensibles ou déposer son vélo est le plus risqué. En effet la créatrice de la carte, Marion Foussal avait à l’initial créé une page Facebook pour recenser les vélos volés. Elle s’est rendu compte que ces larcins étaient souvent localisés aux mêmes endroits d’où la réalisation d’une cartographie.

Capture d’écran de la carte collaborative

La carte collaborative a été réalisé grâce à Google Maps. Chaque personne es libre d’ajouter un point représentant un vols avec la possibilité d’ajouter une description.

Des initiatives florissantes pour parer aux vols

Strasbourg n’est pas la seule ville dotée d’une cartographie recensant les larcins de deux roues. Voici deux autres exemples intéressant mis en place à des fins non commerciales :

Image issu de l’application montréalaise

Montréal s’est ainsi doté de son propre outil. Plus esthétique que la carte strasbourgeoise, l’interface permet également de réaliser un tri par date de vol. Par ailleurs, les utilisateurs peuvent se créer un login permettant d’avoir un suivi éventuel du larcin signalé. Les auteurs rappellent également les différentes personnes à contacter lorsqu’on est victime d’un vol.

Capture d’écran de l’application décrite ci-dessous

Véloperdu est également un outil web basé sur Google Maps permettant de localiser et identifier le vol de son deux roues partout en France. L’outil a été réalisé par ‘l’association Vélo perdu. L’interface est assez facile d’utilisation et il est possible d’ajouter des images. Les utilisateurs sont cependant très localisés, et l’application pourrait bénéficier d’une meilleure couverture sur le territoire français.

 

Ergonomie et évolution

Pour l’instant  l’outil n’est pas tout à fait optimal : en effet le front-end n’est pas très ergonomique. Par exemple, certains utilisateurs ont ajouter des calques supplémentaires pour ajouter leur points. Par ailleurs le calque principale recensant les vols n’est pas nommé

Cependant l’auteur de cet outil souhaite le faire évoluer avec une interface plus complète afin d’éviter ce genre de problème et faciliter son utilisation. Des fonctionnalités pourraient ainsi être ajoutées : comme le tri (par date par exemple, ou par type de cadenas…). Cela permettrait également d’analyser les données récoltés afin d’observer les endroits les plus risqués mais aussi de constater les types de cadenas les plus efficace. Enfin cela permettra éventuellement à la Communauté Urbaine de Strasbourg de mettre en place des mesures adéquates pour les zones les plus difficiles.

Reste à trouver une solution pérenne pour l’administration de l’outil mais aussi l’archivage des données. Ce dernier est un point important afin de ne pas surcharger la carte tout en ayant la possibilité d’utiliser les données antérieures à celles affichées.

Vélo volé, vélo trouvé ?

En dehors des deux-roues volés ou qui ont disparus du dernier endroit où il avait déposé, la CUS a mis en place un site avec l’objectif inverse. La page web « Vélos-trouvés » recense e effet l’ensemble des vélos trouvés par la police ou la gendarmerie sur le territoire de l’agglomération. Une photo et une date permettent de détailler chaque entité. 225 entités sont encore en attente de leur propriétaire depuis janvier 2017.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “La lutte contre les vélos volés s’organise

  • Etienne BRAUD

    Bonjour,
    j’aimerais accéder à la carte de Marion Foussal, pourriez vous mettre le lien hypertexte dans votre article svp ?
    Merci à vous.