Association IA et SIG de plus en plus utilisée


L’association des SIG et de l’IA (Intelligence artificielle) est de plus en plus utilisée du fait de plusieurs raisons – principalement via l’accélération de l’IA, l’explosion du Big data et l’IOT (Internet of things).

Accélération de l’IA

L’IA est définie comme un « ensemble de théories et de techniques mises en oeuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence ». Elle intervient régulièrement pour l’aide aux diagnostics et à la décision. On peut citer comme exemple d’utilisation, le secteur militaire avec l’utilisation de drones et l’automatisation de l’armement militaire.

Explosion du Big Data

Les données augment exponentiellement, de même que leur analyse et leur exploitation. Les entreprises devront être capables d’exploiter ces données avant qu’elles ne deviennent des « données périssables ».

Augmentation des iOT

De plus en plus d’objets sont connectés – et souvent à l’aide de code-barres, ce qui permet leur identification personnelle, ainsi que leur localisation. Cela permet de diminuer les temps de traitement de données, de déplacement, donc d’améliorer la productivité d’une entreprise. En 2017, le cabinet Gartner avait estimé à 6,4 milliards le nombre d’objets connectés dans le monde. « D’ici 2020, ce chiffre pourrait atteindre 20,8 milliards. » [1]

 

 

Entreprises de plus en plus demandeuses

Cette association permet aux entreprises d’analyser l’information en fonction de la localisation, donc laisse place à une analyse spatiale plus poussée. Les assurances utilisent cette association afin d’identifier les tendances issues des Big Data. En urbanisme, on l’utilise dans le but de concevoir des villes intelligentes. Autre exemple, la société UPS en a tiré profit car elle a pu économiser près de 38 millions de litres de carburant. Comment ? Grâce au système ORION (On Road Integrated Optimization and Navigation) qui associe des variables et les analyses pour produire des itinéraires qui semblent particuliers pour nous, êtres humains, mais qui sont finalement plus économes et efficaces. Cette association est aussi beaucoup utilisée dans le domaine du géomarketing. Par exemple, l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) a développé un outil visant à cartographier des inventions en visualisant mieux les risques et opportunités de développement des innovations et inventions. Elle porte sur 90 millions de brevets en analysant l’environnement technologique et concurrentiel mondial. Cette cartographie permet une optimisation de nouveaux sites dénués de l’impact de la concurrence.

 

« De nombreuses sociétés d’importance ont maintenant démocratisés les SIG, fournissant des informations intelligentes à tous les collaborateurs de l’entreprise sur n’importe quel appareil » [2]. Tous ces exemples montrent que l’association SIG et IA peut créer une valeur commerciale en contribuant à l’efficacité concurrentielle.

 

Sources :

https://www.esrifrance.fr/enterprise-technology-behind-big-business-decisions.aspx
https://www.inpi.fr/fr/cartographie-des-inventions
http://www.sigtv.fr/La-localisation-l-une-des-5-technos-a-suivre-en-2017_a469.html

 


A propos de aurelie.jjl

M1 Cartographie/Analyse Spatiale, Paris 1 - Panthéon-Sorbonne M2 Géomatique appliquée aux études urbaines et aux risques, UCP (Université de Cergy-Pontoise) Apprentie géomaticienne à la Mairie de Suresnes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *